Plusieurs femmes, en colère, manifestent ce mardi, 24 décembre 2019, à Siguiri. Elles protestent contre Mady Kaba Camara, un ministre conseiller à la présidence de la République. Ce dernier est accusé d’avoir emprisonné illégalement huit personnes proches des manifestantes, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Au nombre d’une centaine, les manifestantes ont quitté le du district de Frenkamaya, relevant de la sous-préfecture de Kinièbakoura. Foulards rouges à la tête, elles ont parcouru une distance de 17 kilomètres à pieds pour rallier la ville de Siguiri. Elles sont venues dans le but de rencontrer le préfet pour lui exprimer leur colère, suite l’incarcération de 8 de leurs proches.

Ces derniers auraient été arrêtés et conduits à la prison civile de Siguiri pour s’être opposés à « l’expropriation » d’un domaine agricole leur appartenant, par Mady Kaba Camara, ministre conseiller du président de la République et originaire de la localité. Les protestataires scandaient des slogans hostiles au ministre, tout en exigeant la libération de leurs maris et fils.

« Nous manifestons contre la dictature de Mady Kaba, nous sommes fatigués de sa dictature. Il veut nous exproprier le domaine de nos pères par force. Il a envoyé un document, demandant à nos enfants et maris de signer ce document. Comme ceux-ci ont refusé de le signer, il les a tous ramassés pour les jeter en prison. Donc nous sommes là pour réclamer la libération de nos maris et nos enfants », a déclaré Nagmouma Keïta, une manifestante.

A la préfecture, il a été signifié à ces femmes que le Colonel Moussa Condé, préfet de Siguiri, n’est pas sur place. Elles ont décidé alors de camper devant le bloc administratif préfectoral pour l’attendre.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com