Une bagarre, survenue en 2017 au quartier Sonfonia, dans la commune de Ratoma, entre Amadou Tidjane N’Diaye et un taxi-motard du nom de Saidou Kindy Diallo, a tourné au drame. Gravement blessé à la tête, le taxi-motard meurt 48 heures plus tard. Amadou Tidjane N’Diaye est aussitôt mis aux arrêts par les services de sécurité. Inculpé pour coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner, son procès s’est ouvert hier, mardi 25 décembre 2019, au tribunal criminel de Dixinn délocalisé à la mairie de Ratoma, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Selon nos informations, une banale altercation entre Amadou Tidjane N’Diaye et Saidou Kindy Diallo s’est transformé en une bagarre. « Il s’agit d’un incident survenu en 2017 à Sonfonia entre Amadou Tidjane N’Diaye et un motard, du nom de Saidou Kindy Diallo. Il y a eu incompréhension et il s’en est suivi une bagarre. Le taxi-motard est tombé dans un fossé avant de cogner sa tête. Il a saigné. Ayant subi un traumatisme crânien, il en est mort deux jours après l’acte ».

C’est ainsi que Tidjane N’Diaye est mis aux arrêts puis déféré au parquet du tribunal de première instance de Dixinn et placé sous mandat de dépôt le 10 novembre 2017. La procédure a été suivie à son égard et il est aujourd’hui jugé pour coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner.

Appelé à la barre dans la journée d’hier mardi, 24 décembre 2019, Amadou Tidiane N’Diaye a nié les faits pour lesquels il est poursuivi, disant avoir agi en légitime défense devant « l’agression subie de la part du taxi-motard ».

La partie civile et son avocat n’ont pas répondu présent pour cette audience. Finalement, le tribunal a renvoyé l’affaire au mardi, 7 janvier 2020, pour écouter la version des parents de la victime.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Tel : 626-66-29-27

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin