La Cour d’Appel de Kankan a rendu son verdict dans la journée d’hier mardi, 24 décembre 2019, dans l’affaire du vol de carburant à la centrale locale d’Electricité de Guinée (EDG). Trois des quatre prévenus, condamnés à deux (2) ans de prison en première instance, ont été tout simplement libérés. Le présumé cerveau de ce vol, Lanciné Traoré, condamné à 10 ans de prison, voit sa peine réduite, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Les prévenus dans ce dossier sont Lancinè Traoré, Ansoumane Damaro Camara, Mory Kanté, Lancinè Kaba Traoré. Ils ont tous comparu à la barre de la Cour d’Appel de Kankan. Lanciné Traoré, condamné à 10 ans en première instance, a vu sa peine réduite à 3 ans de prison ferme. Il est également condamné au payement d’une amende de 2 millions de francs guinéens.

Quant aux autres prévenus, condamnés à deux ans de prison ferme, ils sont tout simplement libérés par la Cour d’Appel. Il s’agit de Mory Kanté, Lancinè Kaba Traoré et Ansoumane Damaro Camara.

C’est le président de la cour, Elhadj Mamoudou Camara, qui a rendu public cette décision : « la Cour, statuant publiquement et contradictoirement en matière correctionnelle et en dernier ressort, après en avoir délibéré conformément à la loi, en la forme, reçoit les appels des prévenus ; au fond, infirme partiellement le jugement différé. Statuant à nouveau sur l’action publique, déclare Lancinè Traoré coupable de vol. Pour la répression, le condamne à 3 ans d’emprisonnement et au payement d’une amende de deux millions de francs guinéens ; dit que les faits de complicité ne sont pas établis à l’encontre des autres co-accusés ; en conséquence, les renvoi des fins de poursuites ».

En réaction à cette décision de justice, Ousmane Sané, le substitut du Procureur Général, s’est dit satisfait. « Dans ce verdict, nous estimons que le droit est dit. Si au premier degré il y a eu des condamnations pour complicité et qu’ici après examination, on trouve qu’il n’en est pas, nous même, nous avons requis le délit non constitué. Cela a été suivi. En ce qui concerne le jeune qui a été pris en flagrant délit, nous pensons que le droit a été dit aussi. C’est pour sanctionner et décourager les éventuels candidats. Donc c’est pourquoi nous, nous sommes satisfaits ».

Du côté des avocats de la défense, l’on n’est pas satisfait du sort réservé à Lancinè Traoré. « Il faut avoir à l’esprit que Lanciné Traoré avait été condamné par le tribunal de première instance de Kankan, à une peine de 10 ans d’emprisonnement. Si la Cour d’Appel nous ramène à 3 ans, c’est un bon pas. Maintenant le combat, c’est au niveau de la cour suprême. Nous allons la saisir dans le jour à venir », a promis maitre Mohamed Kourouma, l’avocat de la défense.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin