Députation à Kindia : « ils ont déposé 25 millions chez certains sages… » (Demba Fadiga)

Honorable Demba Fadiga, député RPG arc-en-ciel de Kindia

Le bras de fer persiste entre le député Demba Fadiga, d’une part, et les sages, les chefs de quartiers et jeunes de Kindia de l’autre, qui rejettent le choix du RPG Arc-en-ciel de le reconduire pour les législatives du 16 février 2020. Contesté par les sages et jeunes, Demba Fadiga dénonce des manœuvres souterraines et des actes de corruption de la part de ses adversaires qui veulent contester son choix pour briguer l’uninominale à Kindia. Il l’a dit dans un entretien accordé à un des correspondants de Guineematin.com basé à Kindia dans la soirée d’hier mercredi, 25 décembre 2019.

C’est un Demba Fadiga très remonté qui a asséné des coups aux jeunes et sages de Kindia qui contestent son choix par le bureau national du RPG Arc-en-ciel. « Les deux personnes choisis par les 3 chefs de quartiers et les 3 notables, qui étaient à la commune le lundi dernier pour faire cette communication, Moustapha Keita et Sékou Oumar Traoré, l’un est le neveu d’un de nos ministres, et l’autre est le bras droit du même ministre. Donc, c’était de la diversion. Ils ont déposé exactement 25 millions de francs guinéens chez certains sages pour obtenir leur adhésion à leur cause. Et 30 autres millions ont été remis à un de leurs candidats pour passer de quartier en quartier, faire passer leurs messages lors de la réunion à la commune », a accuse monsieur Fadiga.

Par ailleurs, le député a fait savoir qu’il a déjà l’onction de l’imam de Kindia pour se maintenir à son post. « Ce qu’ils ne savent pas, moi j’ai pris le plus âgé de mes frères pour aller chez Elhadj Mamoudou Camara, grand imam de Kindia, par ce que moi je sais que la notabilité est à respecter. L’imam nous a très bien reçus en me disant qu’il n’a même pas besoin de me faire accompagner dans mon combat. Ma noix cola a été acceptée là-bas. Ensuite, j’ai été voir un des chefs de quartier frondeur, qui était en compagnie ce jour-là de Abdoulaye Pablo Camara, chef de quartier de Bamban, Elhadj N’doungou Keita d’Abattoir, Fofana et celui de Fissa, ils m’ont reçu, et je leur ai donné une attache de cola et plus 1 million de FG pour leur présenter ma candidature. Ils ont accepté mes colas avec de très bonnes paroles ».

Toutefois, Demba Fadiga se dit étonné de l’attitude de Pablo Camara, qui a essayé de le corrompre. « Ce qui m’a étonné, c’est qu’Abdoulaye Pablo Camara m’a demandé de lui acheter un camion. Je lui ai dit que l’affaire de camion est très compliquée et qu’il ne doit pas lier l’affaire de camion à cette démarche. Je lui ai dit que dans le RPG on ne fait pas ça, parce que ce n’est pas une question d’argent. Donc, si certaines personnes préfèrent aujourd’hui l’argent à la droiture, je crois qu’on doit revoir les choses à Kindia », estime-t-il.

En outre, Demba Fadiga dément également ceux qui disent que les cadres de Kindia sont opposés à sa candidature. « Les même personnes ont dit à un haut niveau, que les cadres de Kindia sont réunis pour contester le choix de ma candidature à la députation dans les rangs du RPG Arc-en-ciel, le parti au pourvoir. Ce qui est faux. Je souligne même qu’avant la convention locale, j’ai envoyé les colas chez tous les deux ministres (Cheikh Taliby Sylla, ministre de l’Energie, et Oyé Guilavogui de l’Environnement, ndlr) qui ont aussi accepté. J’ai envoyé les colas chez les sages de Kindia à Conakry précisément chez El Dorval Doumbouya, j’ai envoyé les colas chez le président des ressortissants qui m’a dit de déposer chez Tianny Sylla. Et ces colas ont été présentés lors d’une réunion à Conakry. Et sur place, il a été demandé à tout le monde là-bas, s’il y avait quelqu’un qui était contre ma candidature. Mais, personne ne n’a rien dit ! Est-ce que quelqu’un voudrait se présenter comme candidat ? Personne n’a rien dit! Donc, si j’entends qu’il y a eu des protestations contre ma candidature après tout ça, c’est deux choses : soit cette réunion a eu lieu sur une autre planète, ou il y a des gens qui disent des mensonges au président de la République », martèle-t-il.

Il reste à savoir qui sortira victorieux de ce bras de fer qui va laisser des traces à Kindia, une préfecture où Abdoulaye Bah de l’UFDG et ses camarades sont aux aguets et doivent sûrement être entrain de se délecter du spectacle qu’offre le RPG.

Mohamed M’bemba Condé pour Guineematin.com

Tél. : 628 51 88 88

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS