Honorable Ibrahima Bangoura, vice-président de l’UFR

L’Union des Forces Républicaines (UFR) n’entend pas participer aux élections législatives du 16 février 2020, tant que les conditions d’un scrutin crédible ne sont pas réunies. Les responsables du parti l’ont rappelé aux militants et sympathisants à l’occasion de leur assemblée générale hebdomadaire tenue ce samedi, 28 décembre 2019, à Matam. C’est l’honorable Bakary Goyo Zoumanigui qui a présidé la séance en présence des cadres, militants et sympathisants de cette formation politique de l’opposition, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

L’organisation des élections législatives en Guinée, dont la tenue est fixée au 16 février 2020, ne cesse d’alimenter les débats au sein des formations politiques, notamment de l’opposition guinéenne. L’un des partis politiques opposés au régime d’Alpha Condé, l’Union des Forces Républicaines (UFR) se dit déterminée à empêcher ces législatives.

C’est l’honorable Ibrahima Bangoura, l’un des bras droits de Sidya Touré, qui a en fait l’annonce ce samedi. « On n’a pas déposé de listes de candidature, on ne dépose pas de listes candidature. Nous l’avons déjà dit au niveau d l’opposition plurielle, nous l’avons déjà dit au niveau de la plénière du FNDC et nous l’avons dit partout que nous n’irons pas à ces élections qui sont des élections organisées pour le 3ème mandat pour Alpha Condé. On ne boycotte pas les élections, mais on les empêche. Il n’y aura pas d’élections ici tant que l’opposition n’y participera pas. Il n’y aura pas d’élections ici tant qu’il n’y aura pas un fichier consensuel », a averti Elhadj Ibrahima Bangoura.

Honorable Ibrahima Bangoura, vice-président de l’UFR

Comment l’opposition compte-t-elle s’y prendre pour empêcher le vote de se tenir ? « Pour empêcher les élections, nous avons toute une panoplie d’actions légales à notre disposition, comme celles que nous venons d’annoncer. C’est tout le monde qui va sortir pour dire Non et Non, on ne veut pas de 3ème mandat ici », a martelé monsieur Bangoura.

En ce qui concerne les députés de l’UFR à l’Assemblée nationale (Deen Touré et Ali Doumbouya, ndlr) qui ont annoncé récemment dans les médias leur participation aux élections sous la bannière d’autres formations politiques, Ibrahima Bangoura dit ne rien en savoir. « Je ne suis pas officiellement informé de ça. Lorsque je serai officiellement informé, je réagirais. Mais pour l’instant, je ne suis pas officiellement informé. Tout ce que j’ai, ce sont des on-dit. Lorsque que ça sera officiel, le parti fera connaître sa position. Mais cela, on n’est pas officiellement informé », a-t-il laissé entendre.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tel: 622919225 / 666919225

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin