Humanitaire : la fondation Solidarité féminine offre des vivres au centre de l’orphelinat de Coyah

La fondation solidarité féminine a procédé à la remise de don en denrée alimentaire à l’association d’aide aux enfants déshérités (AAED) hier, lundi 30 décembre 2019. Cette cérémonie de remise qui a connu la présence des cadres du ministère de l’Action sociale, de la promotion féminine et de l’enfance, s’est déroulée dans l’enceinte dudit orphelinat, sis à Fassiya, dans la préfecture de Coyah, a constaté un reporter que Guineematin.com a dépêché sur place.

Ce geste de la fondation solidarité féminine s’inscrit dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la solidarité, célébrée le 20 décembre de tous les ans. Ce don était essentiellement composé de sacs du riz, des cartons de lait, de savon, et d’autres condiments.

Idrissa Sané, chef de cabinet du ministère de l’Action sociale, de la promotion féminine et de l’enfance

Venu présider la cérémonie, Idrissa Sané, le chef de cabinet du ministère de l’Action sociale, de la promotion féminine et de l’enfance, n’a pas manqué de remercier la fondation donatrice. « Notre département a de très bons rapports avec les ONG qui agissent dans nos domaines de compétence, tels que la protection des femmes, des enfants et des personnes handicapées… Nous entretenons également de très bons rapports avec la fondation de madame Yombouno qui vient de remettre des vivres aux enfants déshérités de Coyah. J’avoue que j’ai été très impressionné par cette remise parce qu’il s’agit des enfants qui n’avaient pas d’espoir, des enfants récupérés dont les parents n’ont pas de moyens. Et, aujourd’hui, ces enfants vivent grâce à la modestie et aux soutiens de madame Yombouno qui a mis ses maigres moyens à la disposition des orphelins. Donc, je suis très content que cette fondation ait envoyé toute cette nourriture pour la vie et la survie de ces enfants. Je voudrais qu’ils sachent que notre département a pour vocation de protéger les enfants ; donc, on ne peut pas rester en marge de cela », a indiqué monsieur Sané.

Mme Maïmouna Yombouno, marraine dudit centre et présidente de la fondation donatrice

Pour sa part, madame Maïmouna Yombouno, marraine dudit centre et présidente de la fondation donatrice, a dit son bonheur d’offrir ce don. « C’est un sentiment de joie qui nous anime aujourd’hui après qu’on s’est acquitté de notre devoir qui est la célébration de la journée internationale de la solidarité, qui est célébrée le 20 décembre de chaque année à travers le monde. Donc, cette date que nous célébrons aujourd’hui en différé, une manière pour nous d’interpeller les décideurs à tous les niveaux parce que cette journée passe malheureusement sous silence dans notre pays. Ce sont ces genres d’actions que nous menons pour venir en aide aux personnes en situation difficile comme les enfants de ce centre d’orphelinat. Ce monsieur qui est là travaille dans des conditions précaires. C’est pourquoi, nous avons préféré parcourir toute cette distance pour venir leur faire ce don ; et, surtout, les mettre en lumière. Nous travaillons avec ce centre depuis près de 10 ans. Donc, c’est le lieu pour moi de remercier le ministère de l’Action sociale qui nous accompagne dans toutes nos activités ».

Fodé Guillavogui, porte-parole des enfants bénéficiaires

Au nom de ses paires, Fodé Guillavogui, le porte-parole des enfants bénéficiaires, a remercié les donatrices pour ce geste. « On est très heureux de recevoir ce don de la part de la fondation solidarité féminine. Nous remercions beaucoup les donateurs de ces cadeaux et nous sommes fiers d’eux ».

Enfin, le fondateur de ce foyer des enfants déshérités, Lamine Guillavogui, lance un appel à toutes les bonnes volontés pour la construction de leur site de 8 hectares dans la sous-préfecture de Kouria, préfecture de Coyah.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Tel : (00224) 626-66-29-27

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS