Election de Sissoco Embalo : ce que sa sœur lui demande dans ses relations avec Alpha Condé

2 janvier 2020 à 18 06 20 01201

                            Général Umaro Sissoco Embalo (Guinée Bissau) et Pr. Alpha Condé (République de Guinée)

Comme annoncé précédemment sur Guineematin.com, Umaro Sissoco Embalo a remporté le second tour de la présidentielle en Guinée Bissau avec près de 54% des suffrages exprimés. En Guinée voisine, la grande sœur biologique de l’heureux élu ne cache pas sa joie même si elle n’a pas été surprise. Rencontrée ce jeudi, 2 janvier 2020, par un reporter de Guineematin.com, madame Gnalin Biai qui vit en Guinée depuis 40 ans, a également dit ses attentes de la gouvernance de son petit frère de président.

Lire

Bilan 2019 : 344 dossiers jugés par le tribunal de Siguiri

2 janvier 2020 à 17 05 15 01151

Avec le nouvel an, entamé il y a bientôt quarante huit heures, l’on en est au bilan dans les nombreux services de notre pays. C’est dans cette dynamique que le parquet du Tribunal de Première Instance de Siguiri a fait état de 344 dossiers judiciaires traités en 2019. C’était à l’occasion d’une conférence de presse organisée ce jeudi, 02 janvier 2020, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Lire

Fêtes de fin d’année : un cas de mort enregistré à Labé (Police nationale)

2 janvier 2020 à 16 04 56 01561

Contrôleur général Mamadou Camara, porte-parole de la police nationale

Les fêtes de fin d’année sont des moments de réjouissance qui ont souvent rimé avec des cas d’accidents de la circulation tant à Conakry qu’à l’intérieur du pays. Pour cette année, sept (7) cas d’accidents de la voie publique, dont un cas mortel, ont été enregistrés dans tout le pays. L’annonce en a été faite par le contrôleur général et porte-parole de la police nationale, Mamadou Camara, à l’occasion d’un point de presse organisée ce jeudi, 02 janvier 2020, au siège du département a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Inflation galopante, tueries non élucidées, alternance, FNDC… Ousmane Gaoual dit tout à Guineematin

2 janvier 2020 à 16 04 50 01501

L’année 2019 a été marquée en Guinée par une actualité très chargée tant sur le plan socio-économique que politique. Des manifestations liées au projet de nouvelle constitution à la hausse du taux d’inflation, en passant par la corruption, les assassinats non élucidés de manifestants, l’année 2019 n’a pas été rose dans notre pays. Interrogé sur le bilan de l’année écoulée, Ousmane Gaoual Diallo de l’UFDG, principal parti de l’opposition, n’a pas été tendre avec la gouvernance actuelle de notre pays.

Lire

Sa candidature « ratée » aux législatives, présumé détournement de fonds…Taliby Dabo à Guineematin

2 janvier 2020 à 16 04 45 01451

Taliby Dabo

Le choix des candidats pour les élections législatives du 16 février 2020 n’a pas été un long fleuve tranquille dans les rangs du RPG/Arc-en-ciel, le parti au pouvoir en Guinée. Contesté par les jeunes à Kankan mais adulé par certains barons du parti, Taliby Dabo n’a eu d’autres choix que de se retirer de la course. Il en a fait l’annonce sur les ondes du groupe Dabo Médias de Kankan, le dimanche 29 décembre 2019, parlant d’incompatibilité de la fonction de député avec ses occupations même si certains pensent que ce sont les jeunes de Kankan qui ont eu raison de lui.

Lire

Kindia : 132 cas d’accidents de la circulation, dont 30 mortels, enregistrés en 2019

2 janvier 2020 à 16 04 38 01381

Il n’est un secret pour personne que les accidents de la circulation ne cessent d’endeuiller de nombreuses familles en Guinée. Dans la préfecture de Kindia, c’est au moins 132 cas d’accidents qui ont été enregistrés par les autorités en charge de la sécurité routière au compte de l’année 2019, avec 30 décès, rapporte un des correspondants de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Lire

Baisse de la croissance, Droits de l’Homme, corruption : Dansa Kourouma fait le bilan de 2019

2 janvier 2020 à 16 04 16 01161

Dr. Dansa Kourouma, président du CNOSC

La Guinée a connu de nombreux soubresauts sociopolitiques en 2019. Au moment où l’heure est au bilan, un reporter de Guineematin.com a donné la parole à Dr Dansa Kourouma, président du Conseil National des Organisations de la Société Civile Guinéenne (CNOSCG). Même s’il garde toujours espoir quant à l’avenir de notre pays, Dr Dansa Kourouma dit avoir noté plusieurs manquements surtout dans le cadre du respect des Droits de l’Homme avec les nombreuses tueries lors des manifestations sociopolitiques à Conakry.

Lire

Nouvel an : les vœux de l’opposant Sidya Touré, le patron de l’UFR

2 janvier 2020 à 16 04 04 01041

Sidya Touré, président de l’UFR

Chers compatriotes,

L’année 2019 qui s’est achevée, a été une année difficile pour nous guinéens. Elle a été malheureusement marquée par la cristallisation de toutes les énergies autour du projet de troisième mandat qui, depuis le début de l’année est devenu la priorité d’Alpha Condé.

Lire

Kankan : dix groupes électrogènes pour améliorer la desserte du courant électrique

2 janvier 2020 à 15 03 48 01481

Dans le cadre de l’amélioration de la desserte en électricité, dix (10) groupes électrogènes venus de Conakry ont été réceptionnés dans la ville de Kankan le mardi dernier, 31 décembre 2019. Ce don du président Alpha Condé intervient après de nombreuses manifestations des jeunes de la capitale de la Haute Guinée suite au manque de courant électrique dans la ville, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Lire

Communiqué du site www.kababachir.com

2 janvier 2020 à 14 02 46 01461

Kaba Bachir

La rédaction de www.kababachir.com s’excuse auprès de ses nombreux lecteurs et ses différents partenaires, suite à l’interruption du site, qui a été récemment victime d’une attaque des pirates, l’empêchent ainsi de fonctionner depuis un certain temps.

Lire

Mairie de Télimélé : tenue de la session budgétaire sur fond de bilan et de perspectives

2 janvier 2020 à 13 01 58 01581

Le conseil communal de Télimélé a tenu ce mardi, 31 décembre 2019, sa session budgétaire annuelle dans la journée du mardi, 31 décembre 2019. C’est la salle de conférence de la mairie qui a servi de cadre à la rencontre en présence des autorités préfectorales et communales. Les activités réalisées en 2019 ont été au centre des débats, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Lire

Lettre ouverte au Président de la République : « Partez ! C’est fini ! »

2 janvier 2020 à 12 12 36 01361

Abdoulaye Oumou Sow, coordinateur de la communication du FNDC

Monsieur le Président,

Je vous écris en marge de cette année qui s’en va et l’arrivée de celle qui s’annonce avec beaucoup d’incertitude pour l’avenir de notre pays, la Guinée. J’ai eu la chance d’être parmi les acteurs de la société civile qui ont initié la mise en place du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC). Je suis un jeune guinéen, je n’ai pas encore mes trente ans, mais j’ai foi en l’avenir de notre pays. Je crois fermement que seule la génération à laquelle j’appartiens pourra sauver ce pays du chaos dans lequel vous plongez le peuple martyr de Guinée.

Monsieur le président, les époques ont changé, les mentalités aussi !

Je ne vous écris pas pour me plaindre, mais pour vous rappeler que cette situation que je vis aujourd’hui est bien celle de beaucoup de nos compatriotes. Beaucoup de guinéen (ne)s ont compris aujourd’hui que le rêve de démocratie et d’alternance que vous avez vendu n’était qu’une arnaque pour accéder au pouvoir.

Monsieur le président,

Vos faits et gestes ne reflètent en rien les discours de l’opposant que vous avez été à l’époque de la lutte pour l’accession à la magistrature suprême du pays.

Nous nous posons sans cesse des questions, nous sommes constamment préoccupés par votre manière de gouverner et nous nous demandons quel avenir pour ce pays, que vous dites aimer.

Ce n’est pas si étonnant que la majorité des guinéens manifestent leur ras-le-bol puisque cette majorité tire le diable par la queue depuis près de dix ans maintenant.

Monsieur le président,

Qu’avez-vous concrètement fait pour les pauvres citoyens que nous sommes pour espérer un autre mandat à la tête de ce pays ? Construire des routes, des hôpitaux, des écoles, des usines ? Quoi, Monsieur le président ? Quel a été l’impact de votre gouvernance sur les jeunes et femmes pour lesquelles vous dites avoir dédié votre second et dernier mandat ?

Ou va notre argent ? Que faite vous de nos richesses ? Quelles sont les villes que vous avez électrifiées depuis votre avènement au pouvoir ? Combien de ménage ont aujourd’hui de l’eau potable ? Combien d’emplois pour les jeunes ont-ils été créés ?

Répondez avec franchise à ces questions que nous nous posons tous aujourd’hui
A défaut de cela, partez juste ; car, c’est fini !

Monsieur le Président,

Abdoulaye Oumou Sow, responsable de la communication du FNDC

Même si vous peignez un bilan élogieux de votre part, moi je crois fermement que vous avez été une déception totale pour toute cette jeunesse africaine. D’ailleurs, l’artiste ivoirien Tiken Jah Fakoly est l’illustration parfaite de cette déception générale.

L’opposant que vous avez été nous a parlé alternance comme une valeur fondamentale pour la démocratie de notre pays et aujourd’hui vous ne voulez en entendre parler. Quel paradoxe ! Comment votre petit égo a pu avoir raison sur vos valeurs ?

Vous devez comprendre que le président de la République que vous êtes aujourd’hui a trahi l’opposant que vous avez été.

Depuis, le 03 avril 2019, un grand nombre de Guinéens, réuni au sein du Front National pour la défense de la Constitution (FNDC) porte l’aspiration profonde du peuple de Guinée. Ils ne cessent, depuis quelques mois, de vous rappeler votre serment, de vous interpeller sur les préoccupations du peuple.

Au lieu d’être à notre écoute, votre gouvernement s’est rendu coupable de la mort de plus de vingt-cinq (25) jeunes Guinéens dont l’âge varie entre 14 et 32 ans. Vous ne pouviez pas tomber plus bas en une fin de mandat qui aurait pu se passer autrement, si vous avez été ce président proche du peuple, comme vous vous surnommez.

Depuis votre accession au pouvoir, plus d’une centaine de Guinée ont été lâchement assassinés, des journalistes tués, certains disparus, d’autres emprisonnés, la plupart bastonnés et humiliés, des radios ont été fermées. Aucune élection transparente organisée sous votre magistrature. Pire, le plus grand hold up électoral de l’histoire devant caméra à Matoto s’est déroulé sous votre présidence.

Monsieur le président,

Abdoulaye Oumou Sow, coordinateur de la communication du FNDC

Ce que vous vous préparez à commettre est un crime constitutionnel. Briguer sa propre succession en 2020 en révisant la constitution, qui limite à deux le nombre de mandats présidentiels dans notre pays est un crime.

Monsieur le Président,

Le souverain peuple de Guinée demeure vigilant. Tout ce qu’il vous demande, c’est d’organiser des élections transparentes et de passer la main. Aujourd’hui, vous n’avez plus le choix que de vous soumettre à la volonté du souverain peuple de Guinée. Votre mandat est terminé, c’est le moment d’aller paisiblement avant qu’il ne soit trop tard ; car, je vous garantis une chose : rien ne sera plus comme avant.

Monsieur le Président,

Le 21 décembre 2020, votre second mandat prendra fin. En tant que citoyen guinéen, je vous demande d’organiser maintenant, dès le début de l’année 2020, des élections couplées, libres et transparentes. Que cette alternance soit la chose magnifique que vous avez offerte au peuple de Guinée et par laquelle nous allons nous souvenir de vous.

Vous avez trahi vos compagnons de lutte, vous avez trahi toutes les personnes qui ont cru à votre combat d’opposant. Cerise sur le gâteau, vous avez trahi votre serment vis-à-vis du peuple de Guinée.

Pardon, allez-vous en, le peuple dit #Amoulanfé, #2020UnAutre.

Monsieur le Président,

Pour terminer, je vous souhaite une bonne année, que Dieu vous sauve d’un destin à la Compaoré !

Abdoulaye Oumou Sow, Journaliste-Blogueur (Secrétaire Général de l’Association Des Blogueurs de Guinée)
abdoulayeoumous@gmail.com

Lire

Nouvel an : ce que Hadja Halimatou souhaite à Alpha Condé et Cellou Dalein

2 janvier 2020 à 8 08 42 01421

Hadja Halimatou Dalein Diallo, Première Dame de l’opposition guinéenne

Enfin 2020 !

Je voudrais ici, en ce moment exceptionnel de nouvel an, formuler mes vœux de paix, de santé et de prospérité pour le vaillant peuple de Guinée.

Ces vœux vont tout d’abord à l’endroit de Monsieur Alpha Condé, président de la République, à qui je souhaite que 2020 soit une très bonne année de fin de deuxième et dernier mandat. Une excellente entame de carrière internationale avec le statut d’ancien chef d’Etat.

Lire

Nouvel an : les vœux de Aliou Bah du MoDeL

2 janvier 2020 à 8 08 25 01251

Mes chers compatriotes,

En ce jour du 31 décembre 2019, au terme d’une année très pénible pour notre pays, j’ai une première pensée pour toutes les victimes de la violence d’État lors des différentes manifestations politiques et sociales qui ont eu lieu sur l’ensemble du territoire national. Que leur âme repose en paix.

Lire

Aboubacar Makhissa Camara : « les perspectives sont encore alléchantes pour la nouvelle année »

2 janvier 2020 à 8 08 07 01071

Aboubacar Makhissa Camara, Directeur national des Impôts

Vœux de nouvel an : Comme il est de tradition à l’occasion du nouvel an, je me fais le devoir ; à mon tour, de souhaiter à tous et à toutes, mes vœux les meilleurs. À cet effet, qu’il me soit permis de souhaiter à ma famille, au président de la république, au Premier ministre et à son gouvernement, ainsi qu’à mes collaborateurs, les veux de santé, de prospérité, de longévité et de plein succès dans leurs différents projets.

Lire

Nouvel an 2020 : les vœux du Ministre de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, Mouctar Diallo

2 janvier 2020 à 7 07 59 01591

Chers compatriotes,

Mesdames, Messieurs,

En ce début d’année 2020, certains d’entre vous sont dans la joie et d’autres dans l’épreuve de la vie. A tous, je souhaite, santé, succès, courage et persévérance ! Jean Dutourd disait que « La réussite des autres devrait donner de l’espoir à ceux qui n’ont pas réussi ». Poursuivez donc votre quête du bonheur et conservez votre joie de vivre ! Ayez confiance en vous et croyez en Dieu !

Lire