Candidat du RPG Arc-en-ciel à l’uninominal au compte de la circonscription de Mamou pour les législatives du 16 février 2020, Sanoussy Bantama Sow y a fait un tour dans la ville carrefour pour échanger avec les citoyens. Pendant son périple, le ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique a invité les habitants de Mamou à ne pas boycotter le scrutin et à voter pour lui dans un des fiefs de l’UFDG, principal parti de l’opposition, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Depuis plus d’une semaine, Sanoussy Bantama Sow multiplie les rencontres dans la commune urbaine de Mamou avec les couches sociales (les sages, les jeunes, les coordinations régionales, les syndicats, les femmes de marché de Thiewngol et les femmes enseignantes de la commune urbaine). Bantama Sow y a déposé les dix noix de colas qui symbolisent le dépôt de sa candidature à l’uninominal au compte des élections législatives prochaines.

Sanoussy Bantama Sow

Partout, Bantama Sow s’est présenté comme le candidat de Mamou pour servir sa préfecture qui l’a vu naître. Il a eu un message fort à l’endroit des enseignantes de Mamou qu’il a rencontrées en dernière position. « Je suis devant vous, pas en tant que Ministre, mais c’est le fils de Mamou qui est devant vous. Nous sommes venus solliciter votre soutien parce que si vous acceptez, c’est fini. Vous êtes les mères, les épouses, les filles. Sincèrement, je me confie à vous. Je pouvais me contenter seulement de mon poste ministériel. Depuis 2010, je suis Ministre. L’affaire des partis, mettez ça à côté, on vote souvent pour le candidat du leader et il se trouve qu’il n’est pas à la hauteur. Des députés qui parlent au nom de leur parti et pourtant quand tu es député, c’est au nom de toute la population. C’est rare qu’un parti survive après son fondateur. Je sollicite aux militants des autres partis : UFDG, UFR de me soutenir si vous trouvez que je suis le candidat potentiel. Mamou, refusons de boycotter les élections. Si Mamou boycotte, c’est Mamou qui perd », a laissé entendre Bantama Sow.

Le candidat du RPG en a profité pour inviter les citoyens de Mamou à ne céder à la « politisation de l’éducation » en laissant leurs enfants aller à l’école. « Quand il y a eu grève ici, je suis venu à la commune, je leur ai dit de ne pas politiser l’éducation. L’enfant qui ne va pas à l’école fera l’examen. J’ai dit à la commune, c’est le fils de Mamou qui vous parle, l’enfant qui ne va pas à l’école connait son sort. Quand j’étais à l’école, les élèves venaient ici pour chercher le bac. Le parent doit s’assurer que son enfant est allé à l’école. Ne sacrifions pas l’avenir des enfants. Si vous votez pour moi, c’est des choses que nous allons discuter. Si vous votez pour moi, nous allons former les enfants de Mamou. La plupart des leaders dans ce pays, leurs enfants sont à l’extérieur. Honnêtement, les enseignants sont des volontaires, vous êtes les meilleurs de ce pays. Quand je serai député, vous serez les premiers partenaires », a-t-il lancé.

De Mamou, Boubacar Ramadan Barry pour Guineematin.com

Tel:625698919/657343939

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin