Mathieu Kpoghomou, candidat du RPG-arc-en-ciel à l’uninominal de Yomou

Le choix des candidats à la députation a créé un malaise dans les rangs du RPG Arc-en-ciel, le parti au pouvoir en Guinée. Les villes de Kankan, Kindia et Yomou ont brillé par l’animosité ambiante qui prévaut entre différents candidats issus du même bord politique. Entre Mathieu Kpoghomou et Fatou Kanté, respectivement choisis par la base et le Bureau Politique National, le 1er semble avoir remporté la bataille. Pour célébrer leur « victoire », les citoyens de Yomou ont organisé une grandiose réception en faveur de Mathieu, dans la journée du mercredi 1er janvier 2020, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

La candidature de Mathieu Kpoghomou a été finalement retenue par le BPN du RPG et le président Alpha Condé à l’uninominal pour les législatives, théoriquement prévues au 16 février 2020. Il a été préféré à Fatou Kanté, même si d’autres contestations ont été exprimées par les maires de certaines communes rurales de Yomou. Il est accusé d’avoir donné de l’argent pour se faire plébisciter par la base.

C’est pour exprimer leur satisfaction que les habitants de Yomou ont accueilli triomphalement le candidat. C’est dans cette dynamique que de nombreuses femmes, des hommes et des enfants se sont mobilisés pour dire leur satisfaction devant le respect du choix de la base par le bureau national et le président Alpha Condé.

Selon nos informations, la liste conduite par Mathieu Kpoghomou avait été, dans un premier temps, rejetée au profit de Fatou Kanté. Au lendemain de ce choix, des jeunes de la commune urbaine avaient vivement protesté. Certains jeunes ont même été reçus à Conakry dans le cadre de cette revendication où ils ont montré la liste sortie des élections primaires organisées à Yomou. Toute chose qui a permis de placer Mathieu Kpoghomou à l’Uninominal, et Ibrahima Kaba sur la liste nationale.

La satisfaction est de taille dans les rangs de la jeunesse de Yomou. C’est le cas chez Ousmane Fofana, professeur d’anglais, membre du bureau de la jeunesse du RPG. « Nous avons contesté le premier choix du bureau national du parti et du président de la République qui plaçait Fatou Kanté comme candidate. Nous avions été très surpris de la nouvelle, surtout que Fatou Kanté n’est pas connue dans sa sous-préfecture, elle n’est pas aussi connue à Yomou. Nous avions dit que si Fatou Kanté restait comme candidate, nous jeunes nous n’allions pas aux élections. Mais Dieu merci, il ont compris nos revendications et il ont choisi finalement Mathieu Kpoghomou ».

Mathieu Kpoghomou, candidat du RPG-arc-en-ciel à l’uninominal de Yomou

Interrogé à son arrivée à Yomou, Mathieu Kpoghomou a fait preuve de modestie tout en rejetant les accusations de corruption portées contre lui. « Je ne suis en bataille avec personne. C’est la population qui m’a choisi et je ne peux pas le refuser. Je n’ai donné de l’agent à personne. Si les gens sont entrain de crier, ça c’et leur affaire, ça n’engage qu’eux-mêmes. Je suis tranquille, c’est eux qui se fatiguent », a-t-il martelé.

Pendant que la population de la commune urbaine de Yomou réceptionnait son candidat, le sage de la préfecture de Yomou, les sages et les maires des commune rurales de Banié, Betha, Bignamou, Bowé et Péla, exprimaient leur opposition devant le choix porté sur Mathieu Kpoghomou.

Une manière de dire que le combat est loin d’être fini.

De Yomou, Michel Anas Koné pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin