Le choix des candidats pour les élections législatives du 16 février 2020 continue de diviser les responsables du RPG Arc-en-ciel, le parti au pouvoir en Guinée. Après Kankan, Kindia, Matoto et Yomou, c’est au tour de Dinguiraye de s’inviter dans la danse. Le deuxième vice-maire de la commune rurale de Banora, Sory Oularé, dénonce les agissements du Bureau Politique National (BPN) du RPG qui a écarté Bakary Sylla et Baila Ly, choisis par la base, au profit du ministre conseiller spécial du chef de l’Etat, Tibou Kamara, et Ibrahima Bah. Il l’a dit dans un entretien téléphonique accordé à un reporter de Guineematin.com dans la journée de ce samedi, 4 janvier 2020.

Sory Oularé, ce militant du RPG Arc-en-ciel, pointe un doigt accusateur sur les dirigeants du parti qui aurait imposé comme candidat à la députation Tibou Kamara et Ibrahima Bah, respectivement à l’Uninominal et sur la liste nationale.

Sory Oularé, vice-maire de la CR de Banora

Sory Oularé, deuxième vice-maire de la commune rurale de Banora, est revenue sur le processus organisé à Dinguiraye pour choisir les deux personnes écartées. « Nous avons reçu une note circulaire au niveau de la fédération de Dinguiraye, soi-disant de choisir un candidat pour la liste nationale. Il y a eu 6 personnes qui ont déposé leurs candidatures au niveau de la fédération de Dinguiraye sur la liste uninominale. Pour la liste nationale, il y a eu une seule candidature. Pour choisir un candidat, nous avons procédé au vote. Nous avons regroupé les 9 sections et les 7 sous-préfectures de Dinguiraye du RPG. Chaque section a envoyé une présidente des femmes, un secrétaire général à la jeunesse et un secrétaire général de la section. Bakary Sylla était le seul candidat sur la liste nationale. Bakary a eu 27 sur 27 voix. Donc, Bayla Ly, le candidat sur la liste uninominale, lui a eu 26 voix sur 27. Quand la liste est arrivée à Conakry, accompagnée de trois personnes, on nous a dit que le président de la République a fait un choix. Qu’il a remplacé la première personne, qui est Bayla Ly, par Tibou Kamara (ministre de l’Industrie). Et, c’est à la dernière minute qu’on a appris qu’il a remplacé aussi Bakary Sylla par Ibrahima Bah », a expliqué notre interlocuteur.

Sory Oularé ne cache pas son indignation devant le changement du choix opéré par la base à Dinguiraye. Pire, le deuxième vice-maire de la commune rurale de Banora soutient que Tibou Kamara et Ibrahima Bah ne représentent pas grand-chose à Dinguiraye. « Si les sections de notre parti ont choisi une personne, cela veut dire qu’elles ont confiance en la personne. Bayla Ly n’était pas quelqu’un qui était dans le parti avant. Mais, comme il est venu et il a gagné notre confiance, il est venu dire qu’il veut être candidat. Donc, nous, nous qualifions ce choix comme étant une nomination et non une élection. C’est même un problème d’ethnocentrisme qu’il amène sur le terrain. Les sections et les sous-sections sont mécontentes du changement de la liste. C’est pourquoi, je dis que ça a été une nomination. Tibou Kamara dont on parle, bien sûr que c’est un cadre, c’est un ministre ; mais, la majorité ne le connait même pas à Dinguiraye. Avec la jeunesse et les femmes, on ne se retrouve pas dans cette décision », a-t-il martelé.

Mohamed DORE pour Guineematin.com

Tél. : 00224 622 07 93 59

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin