Les partis politiques de l’opposition multiplient les messages invitant leurs militants à prendre part à la marche du Front National de Défense de la Constitution (FNDC), prévue le 6 janvier 2020. C’est dans ce cadre que le leader de l’Union des Forces Républicaines (UFR), Sidya Touré, a galvanisé ses militants ce samedi 4 janvier 2020. C’était à l’occasion de l’assemblée générale du parti tenue à son siège à Matam, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

De nombreux cadres, militants, militants et sympathisants de l’UFR ont pris part à cette rencontre. Sidya Touré a exprimé ses meilleurs vœux à ses partisans avant de dresser un tableau sombre de la gouvernance de notre pays en 2019. « Nous vous souhaitons une bonne et heureuse année 2020, une année de fin des malheurs des guinéens pour 2020. Les guinéens ont trop souffert. Je l’ai dit dans mon adresse à la nation, 2019 a été une année perdue pour les guinéens. Ils ont été malheureux à tous points de vue. L’école n’a pas fonctionné, leurs revenus ont été totalement laminés, les problèmes de santé n’ont pas été réglés. Après 4 ans, on n’arrive même pas à rénover le seul hôpital du centre ville. Les routes, on n’en parle pas. L’année 2019 a été dure. Ça a été une année dure, il y a eu des arrestations, on n’en parle pas. Je me demande d’ailleurs pourquoi ? Il y a eu des arrestations préventives avant les manifestations. Et pendant que je vous parle, Élie Kamano et son groupe sont retenus en prison à Gueckédou. Ces derniers sont partis pour fêter le nouvel an. Le lundi, tout Gueckédou se mobilise et on vient l’arrêter. Donc, nous souhaitons que ce genre de choses, qu’on y mette fin et nous y travaillons », a dit l’ancien Premier ministre.

En outre, Sidya Touré a dénoncé les dérives sécuritaires qui ont endeuillé de nombreuses familles en Guinée en 2019. « Sur le plan social, il y a eu de la violence, des gens sont morts. Plus de 25 personnes ont perdu leur vie. On le dit comme si rien n’était. Ce régime actuel, plus de 125 corps rien qu’à Conakry, sans compter ce qui s’est passé au Fouta et en Forêt ».

S’en prenant au président Alpha Condé, monsieur Touré a fait savoir qu’il a prononcé son dernier discours de l’an en tant que président de la Guinée. « Alpha Condé a fait son dernier discours de l’an en tant que Président de la République, son dernier discours de vœux de fin d’année en tant que Président de la République. Nous sommes dans une année de revendications, de contestations, de protestations et de refus du 3è mandat pour Alpha Condé. Donc, je vous à une mobilisation massive pour la dernière marche pacifique le 06 janvier 2020. Je serai là-bas pour lancer la marche. Je serai là-bas pour faire mon discours. 2020, c’est le changement de mentalité. 2020, c’est la préparation du nouveau guinéen pour aller vers le développement. 2020, c’est le refus de la médiocrité. 2020, c’est la refondation de l’Etat. Que ça soit les législatives ou le référendum, il n’y a pas d’élections en Guinée en 2020. Il n’y aura pas d’autres élections en Guinée, si ce n’est les présidentielles pour l’alternance », a prévenu le président de l’UFR.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tel: 00224 622919225 / 666919225

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin