A quelques heures de la visite annoncée du président Alpha Condé à Kindia, les esprits s’échauffent entre les autorités administratives de la cité des agrumes et la coordination régionale du FNDC (front national pour la défense de la constitution) dans la ville de Manga Kindi. Alors que le préfet, N’Fansoumane Touré, assure que « les services de sécurité vont veiller au grain » pour éviter que « des citoyens mal intentionnés arrivent à créer des échauffourées » à Kindia, à l’occasion de l’arrivée du chef de l’Etat demain, lundi 06 janvier 2020, la coordination régionale du FNDC réitère sa « ferme décision » d’organiser des marches généralisées dans les quartiers et districts de la ville, rapporte la rédaction régionale de Guineematin.com à Kindia.

C’est une réponse du berger à la bergère. La coordination régionale du front national pour la défense de la constitution à Kindia ne compte visiblement pas se plier aux injonctions de l’autorité préfectorale de la cité des agrumes qui brandit « les forces de sécurité » devant la volonté du FNDC d’organiser des marches généralisées et pacifiques ce lundi, 06 janvier 2020, à l’occasion de la visite du chef de l’Etat guinéen dans la ville de Manga Kindi.

Officiellement, le président Alpha Condé vient « réceptionner les infrastructures réalisées par l’ANAFIC (agence nationale de financement des collectivités) à Goléa et Samoréyah, deux districts relevant de la commune rurale de Dambakania, dans la préfecture de Kindia. Et, pour la première autorité préfectorale de Kindia, cette visite du chef de l’Etat ne devrait souffrir d’aucune perturbation.

N’fanssoumane Touré, préfet de Kindia

« La sécurité va être garantie… Nous ne voudrions pas que délibérément des citoyens mal intentionnés arrivent à créer des échauffourées qui troublent la quiétude sociale ici… Tous ceux qui se mettent à l’encontre du développement de Kindia n’ont qu’à attendre les autres jours ; mais, il ne faut pas qu’ils profitent de l’arrivée du président pour créer des troubles. Parce que les services de sécurité et de défense vont veiller au grain », a dit le préfet de Kindia, N’fanssoumane Touré, un peu plutôt dans la journée de ce dimanche, 05 janvier 2020.

Joint au téléphone par la rédaction régionale de Guineematin.com à Kindia, Alseny Farenta Camara, le coordinateur régional du FNDC dans la cité des agrumes a fermement condamné cette « attitude irrespectueuse » du préfet N’Fansoumane Touré à l’égard de l’ensemble des citoyens de la commune urbaine de Kindia.

« Cette sortie de monsieur le préfet est décevante. Elle est très grave pour la paix et la quiétude sociale à Kindia. Parce que toutes les fois que le FNDC a organisé des manifestations pacifiques, nous n’avons jamais posé un acte violent. Aujourd’hui, force est de constater que les personnes mal intentionnées sont celles qui dirigent Kindia, en complicité avec celle qui vient demain à Kindia pour faire la promotion d’une nouvelle constitution. C’est très décevant et honteux que des dirigeants volent les ressources publiques, mentent à la population et achètent leur conscience pour venir à un meeting de réception. La coordination régionale du FNDC de Kindia condamne fermement cette attitude irrespectueuse de monsieur le préfet à l’égard de l’ensemble des citoyens de notre commune urbaine », a dit Alseny Farenta Camara.

Alseny Farenta Camara, coordinateur de l’antenne régionale du FNDC Kindia

S’agissant des « marches pacifiques généralisées » que le FNDC compte organiser ce 06 janvier, le coordinateur régional de ce mouvement anti-troisième mandat pour le président Alpha Condé est catégorique. « Nous réitérons notre ferme position à organiser demain des manifestations généralisées et pacifiques dans les 33 quartiers et les 13 districts environnants, pour exprimer notre indignation, notre désapprobation par rapport au troisième mandat de monsieur Alpha Condé qui n’est plus légitime. Nous maintenons vaille que vaille les manifestations pacifiques généralisées dans tous les quartiers de Kindia. On s’en fou de la police et de l’ensemble des services de sécurité, ainsi que des autorités responsables devant la loi. Ce qui nous importe, c’est la ville de Kindia et notre manifestation pacifique dans les différents quartiers. Et, nous mettons en garde les forces de l’ordre par rapport à leurs comportements belliqueux à l’égard des citoyens de Kindia qui sont opposés à un troisième mandat de monsieur Alpha Condé », a déclaré Alseny Farenta Camara.

Pour l’heure, le calme règne dans la cité des agrumes. Mais, tout porte à croire que les hostilités sont lancées. Car, cette escalade verbale entre les autorités administratives et la coordination régionale du FNDC à Kindia laisse présager des risques d’affrontements en début de cette semaine dans la cité des agrumes.

A suivre !

De Kindia, Mamadou Baïlo Keïta et Mohamed M’Bemba Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin