Les directions préfectorales de la Santé, de l’Elevage, de l’Environnement et de l’Education de Yomou se donnent les mains en ce début d’année 2020 pour lutter contre les maladies transmissibles de l’animal à l’Homme, connues sous le nom de zoonose. C’est dans cette dynamique que ces services ont formé hier, samedi 04 janvier 2020, une équipe mixte pour la prévention et la lutte contre ces maladies, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

La Direction Préfectorale de la Santé de Yomou et ses partenaires financiers ont commencé le nouvel an en s’engageant dans la lutte contre les maladies que les animaux transmettent à l’homme : le chien, le chat, le singe… C’est la salle de réunion de la direction préfectorale de la santé qui a servi de cadre à la mise en place de cette équipe mixte avec pour thème « Une Seule Santé ». Elle aura pour mission de sauvegarder la santé humaine, animale et environnementale à Yomou.

Selon nos informations, plus 75% des maladies humaines dans la région proviennent des animaux : la rage pour les chiens, l’hémorragie à virus Ebola pour les chauves-souris et autres.

Les initiateurs de cette idée ont précisé que l’équipe mise en place passera de quartier en quartier, de village en village pour sensibiliser les populations en cas de morsure de chiens ou de chats. Les citoyens seront également sensibilisés sur la consommation de la viande d’animaux sauvages.

Le constat revèle que dans la préfecture de Yomou, les populations ne sont pas largement sensibilisées sur les dangers de la morsure par les animaux domestiques. Les gens préfèrent se traiter à pharmacopée en cas de morsure de chien et de chat.

Le Révérend Pasteur, Timothée Lamah de l’Eglise Protestante Evangélique de Yomou, a félicité le directeur préfectoral de la santé pour cette belle initiative. « Je remercie d’abord le Seigneur, Dieu Tout Puissant. En plus, je remercie le Dr Mathieu Loua, DPS de Yomou pour cette belle idée. Je rois que cette équipe ne va pas croiser les mains, ils vont travailler durement et efficacement puisque cette équipe est compose de la santé humaine, de l’élevage, de l’environnement, de l’Education, de la société civile, de la sécurité, des actions humanitaires, de la presse, des affaire religieuses… Nous les hommes religieux, en ce qui nous concerne, nous allons élargir la sensibilisation dans les églises et dans les mosquées. Il est bien de vivre avec les animaux domestiques, mais ils présentent des dangers pour nous. Nous allons sensibiliser nos fidèles, en cas de morsure par ces animaux, de le déclarer le plus vite que possible avant qu’il ne soit trop tard, de ne pas le traiter avec la pharmacopée ».

De Yomou, Michel Anas Koné pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin