Alpha Condé à Kindia : « on n’acceptera plus la pagaille en Guinée »

Comme indiqué précédemment, le président Alpha Condé a été reçu ce lundi, 06 janvier 2020, par les populations de Kindia, fortement mobilisées à la place des martyrs. Et, dans une allocution où il a alterné français et soussou, le chef de l’Etat guinéen s’est employé à expliquer les « biens faits » de l’ANAFIC (agence nationale de financement des collectivités), tout en faisant la promotion de la nouvelle constitution. Le président de la République a aussi égratigné les anciens ministres du régime Lansana Conté, a constaté la rédaction régionale de Guinée matin.com à Kindia.

Après Golea et Samoreyah (dans la commune rurale de Dambakania) où il a inauguré une école et un poste de santé, le président Alpha Condé est venu à la rencontre des populations de la commune urbaine de Kindia. Sur place, plusieurs centaines de citoyens (en majorité des jeunes et des femmes) l’attendaient à la place des martyrs.

S’adressant à cette foule visiblement acquise à son programme de société, le chef de l’État guinéen a présenté l’ANAFIC comme une bénédiction pour les guinéens, notamment ceux qui vivent en milieu rurale.

« Nous avons lancé l’ANAFIC (agence nationale de financement des collectivités) parce que nous voulons que les richesses de la Guinée profitent aux populations. Or, la majorité des populations se trouvent dans les villages. Depuis Mars dernier, nous avons déjà lancé plus de 780 projets. Et, chaque année, ça sera la même chose. Pace que nous voulons transformer nos villages. Nous voulons que les villageois vivent aussi bien que les gens qui sont à Conakry. Qu’ils bénéficient de l’eau, de l’électricité, des routes, des écoles et des hôpitaux. Voilà l’ambition du gouvernement. Mais, pour cela, il faut que nous travaillions la main dans la main. C’est pourquoi, je lance un appel aux fils de Kindia qui sont ministres… qu’ils se donnent la main afin qu’ils unissent tout Kindia. Qu’ils mettent fin à la division… et qu’ils disent vive Kindia. Parce qu’ils sont là pour travailler pour la Guinée, mais aussi pour Kindia », a entamé le président Alpha Condé.

Faisant la promotion de sa nouvelle constitution, le président Alpha Condé a dit vouloir travailler pour les populations vulnérables. « Aujourd’hui, nous voulons travailler pour les populations les plus vulnérables (les jeunes, les femmes et les handicapés)… C’est pourquoi, dans la nouvelle constitution, nous avons prévu de protéger les femmes, les enfants et les handicapés. Parce que ce pays leur appartient. Car, ils sont la majorité. Mais, nous voulons aussi accompagner les paysans. Car, s’il n’y a rien dans le ventre, on ne peut pas rester débout. Donc, la production de la Guinée, c’est l’agriculture dans la transformation. C’est ce que nous appelons la chaine de valeur. Kindia est une grande région de production de fruits… Vous avez besoin d’une usine, mais aussi d’un hangar frigidaire. Car, nous ne voulons pas que nos fruits pourrissent… », a dit le champion du RPG, sous les applaudissements nourris de son auditoire.

Devant son Premier ministre, Kassory Fofana, héritier de l’ancien régime, le chef de l’État guinéen a, avec des mots à peine voilés, qualifié les anciens ministres du feu président Lansana Conté de menteurs.

« Soyez sûr, que quelqu’un le veuille ou non, la Guinée ira devant. Nous, on ne ment pas… Mais, d’autres, c’est le mensonge qu’ils ont pour comportement. N’oubliez pas, le président Lansana Conté disait qu’il était militaire, qu’il n’a pas étudié. Pendant tout son temps au pouvoir, est-ce qu’il y a eu une guerre civile ici ? Donc, président Conté a fait son travail. A ses ministres, il disait : c’est vous qui avez étudié et c’est vous qui savez ce qui est bon pour la population… Et, vous les jeunes, cherchez à savoir qui sont ceux qui ont trahi Conté. Parce que Conté les avait maudits en disant que Dieu va tout vous payer. Aujourd’hui, ils sont comment ? (rire). Vous savez, quand un président maudit quelqu’un, cette malédiction va se réaliser. Certains sont fatigués, d’autres sont complètement assis (devenus handicapés). Ils y en a qui ne peuvent même plus faire 500 mètres à pieds. Il faut qu’ils s’embarquent dans des véhicules », s’est marré le président Alpha Condé, invitant les populations de Kindia d’éviter de suivre « ceux qui veulent ramener la Guinée en arrière ».

Pour l’actuel locataire du palais Sékhoutoureyah, ceux cris actuellement (ses opposants) ne veulent que l’argent. « La nouvelle constitution est pour les jeunes, les femmes et les handicapés. Le monde est en train de changer. Et, quand le monde change, il faut qu’on change notre manière de nous assoir pour éviter qu’on soit derrière. Ceux qui sont en train de crier, nous savons ce qu’ils veulent. Ils veulent qu’on leur donne l’argent de la Guinée. C’est pourquoi ils sont en train de dire : je n’ai rien gagné, je n’ai rien gagné. Moi, j’étais aux côtés du président, je n’ai rien gagné… voilà la réalité. Mais, on vient pour travailler ou pour gagner de l’argent ? Nous, on vient pour travailler pour que les jeunes guinéens connaissent un meilleur avenir, pour que les jeunes et les femmes travaillent moins… Houphouët (le premier président de la Côte d’ivoire) avait dit que s’il pouvait choisir, il allait être le président de la Guinée. Parce qu’il connait ce que nous possédons. Malheureusement, nos cadres que Conté avait pris ont manigancé les choses en leur faveur. Mais, ça c’est fini ! », a laissé entendre le président Alpha Condé.

Enfin, le président Condé jure que le gouvernement n’acceptera pas la pagaille en Guinée (allusion sûrement faite aux manifestations du FNDC). « N’ayez pas peur ! C’est nous qui avons osé dire NON au Général De Gaule, en 1958… Si on n’a pas eu peur des blancs, de qui allons-nous avoir peur ? Des gens fatigués ? Le gouvernement prendra ses responsabilités. Nous n’accepterons pas que quelqu’un fasse la pagaille en Guinée… Nous comptons sur vous. Vous n’allez pas vous battre ; mais, vous n’avez pas peur ! vive la Guinée ! A bas les voleurs ! », a conclu le président Alpha condé.

De Kindia, Mamadou Baïlo Keïta et Mohamed Mbemba Condé pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS