Le maire de Kindia se déchaine : « Marcher et brûler des pneus ne donnent pas le pouvoir »

Comme annoncé précédemment, le président Alpha Condé était ce lundi, 06 janvier 2020, l’hôte des populations de Kindia. Le chef de l’Etat guinéen était venu inaugurer quelques infrastructures réalisées par l’ANAFIC (agence nationale de financement des collectivités) à Goléa et Samoréyah, deux districts relevant de la commune rurale de Dambakania. L’actuel locataire du palais Sékhoutouréyah a également tenu un meeting à la place des martyrs de Kindia où il a été accueilli par une foule de plusieurs centaines de citoyens de la cité des agrumes.

A cette occasion, le bouillant maire de Kindia, Mamadouba Bangoura, s’est montré plus que comblé par cette visite du chef de l’Etat. L’homme qui impose son dicta au FNDC (front national pour la défense de la constitution) à Kindia a établi une nouvelle règle pour quiconque voudrait être président de la République en Guinée.

Mamadouba Bangoura, maire de la commune urbaine de Kindia

« Pour diriger la Guinée, il faut savoir parler sa langue maternelle et une autre langue du pays. Marcher à travers la ville avec des propos sanglants, lapider la population en détruisant ses biens, brûler des pneus pour gêner la population ne donnent pas le pouvoir. Le pouvoir, c’est Dieu qui le donne à travers le peuple, qu’on doit respecter et défendre », a dit Mamadouba Bangoura dans son allocution de bienvenue.

Désignant le président Condé comme étant « le pionnier du siècle et fils bien aimé de l’Afrique, le maire de Kindia rappelle que demander une nouvelle constitution n’est pas un crime. Mamadouba Bangoura assure d’ailleurs qu’une nouvelle constitution bénéficiera du vote favorable de toutes les régions de Guinée.

« Très cher président ! Le 04 Mai 2019, nous avons exigé de vous une nouvelle constitution. Nous maintenons cette exigence ; et, nous sommes pressés d’avoir cette nouvelle constitution pour la voter au référendum… Demander une nouvelle constitution n’est pas un crime. C’est un droit inaliénable de tous les guinéens, sauf ceux qui veulent tricher et marcher sur le dos du peuple… Cette nouvelle constitution sera votée par la forêt, la Haute guinée, la Moyenne Guinée et la Basse Guinée, parce qu’ils sont convaincus de sa vérité et de sa nécessité. Vive la nouvelle constitution ! Gloire au peuple ! Longue vie et santé de fer au professeur Alpha Condé ! », a-t-il entonné devant le chef de l’Etat guinéen.

Pour le maire de la cité des agrumes, « le régime du professeur Alpha Condé est une locomotive qui marche dans l’avenir. Et, à chaque gare, elle dépose les caméléons et embarque de nouvelles expériences… ». Mamadouba Bangoura soutient qu’en 2010 (année à laquelle le Pr Alpha Condé est venu pouvoir), la Guinée était complètement hypothéquée.

« Cher président ! Vos valeurs cardinales ont aidé la Guinée à sortir de l’obscurité… Il est évident que vous avez hérité d’un pays et non d’un Etat en 2010. A cette date, la Guinée était complètement hypothéquée… Mais, grâce à votre clairvoyance, la Guinée est devenue meilleure producteur de Fer, de bauxite, de l’or et diamant… Aujourd’hui, le courant se stabilise, l’eau potable jaillit dans toutes les villes et villages, l’agriculture se développe. Grâce à votre vision, le peuple de Guinée est bien nourri », a laissé entendre le maire, Mamadouba Bangoura, dans un « discours décousu » et « incohérent » qui n’a nullement fait mention des besoins pressants des populations de ses administrés.

A noter que le Premier ministre, Kassory Fofana, et plusieurs autres membres de son gouvernement (Cheikh Taliby Sylla, Oyé Guilavogui, Aboubacar Sylla, Mouctar Diallo) étaient à cette réception du président Alpha Condé. Des ministres auxquels le chef de l’Etat a demandé de se donner la main pour le bonheur de Kindia.

De Kindia, Mamadou Baïlo Keïta et Mohamed M’Bemba Condé pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS