Pillages de boutiques à Kankan : Cellou Dalein accuse Alpha Condé d’en être l’instigateur

C’est un Cellou Dalein Diallo, à la fois remonté et déterminé qui a pris la parole à l’occasion du meeting ayant clôturé la marche du FNDC de ce lundi, 06 janvier 2020, à Conakry. Devant une immense foule rassemblée sur l’esplanade du stade du 28 septembre et ses alentours, le président de l’UFDG a fustigé le bilan « négatif » d’Alpha Condé avant d’appeler les Guinéens à la résistance face à son projet de nouvelle constitution qui lui ouvrirait la voie à un troisième mandat, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

« Ils (les dirigeants, ndlr) ont pillé les ressources de notre pays, le clan ne fait que s’enrichir : regardez l’état de nos infrastructures ; la route d’ici Kindia, N’Zérékoré-Yomou. Il (Alpha Condé, ndlr) est allé à Kindia en hélicoptère. Je vais vous dire, aujourd’hui, lorsqu’on veut aller à Kankan ou à Kouroussa, on prend un avion pour Bamako et on revient à Kankan en voiture. Aujourd’hui, la rupture d’électricité est dans toutes les villes, malgré les montants colossaux soi-disant investis mais qui ont servi les poches du clan.

Alors, la résistance à l’oppression est un droit constitutionnel. La résistance à dictature est un droit constitutionnel. Il faut qu’on se mobilise à partir du 13 janvier. Nous avons demandé le départ d’un président qui a perdu toute légitimité parce qu’il a violé la constitution. C’est un combat exaltant, épique, qui va être dur mais la victoire sera de notre côté parce que nous sommes avec le droit, nous sommes avec notre peuple qui est assoiffé de démocratie, de paix, d’unité nationale », a déclaré le chef de file de l’opposition guinéenne.

Cellou Dalein Diallo a réagi aussi aux violences enregistrées ce lundi à Kankan, où le siège de son parti a été attaqué et plusieurs boutiques appartenant à des militants supposés de l’UFDG pillées par des citoyens. Il accuse le président Alpha Condé d’avoir orchestré ces violences dans le but de diviser encore les Guinéens. « L’unité nationale est malmenée par Alpha Condé. Aujourd’hui, avant de partir à Kindia, il a instruit les militants de Kankan de détruire le siège de l’UFDG et de casser les boutiques et magasins censés appartenir aux gens de l’UFDG.

Certains n’appartenaient même pas à l’UFDG, mais vous le connaissez. Mais nous sommes là, la Guinée dans sa diversité, nous sommes ensemble pour combattre le tribalisme, restaurer la confiance entre les différentes composantes politiques et ethniques de notre pays pour que la Guinée soit une et qu’elle affronte les défis du sous-développement. Alpha va toujours voulu nous diviser en ethnies. Il a considéré que les cadres de la Haute Guinée qui sont dans le FNDC, qu’ils ont rejoint l’ennemi. Mais qui est l’ennemi ? C’est lui l’ennemi de la Guinée », a dit l’opposant.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS