Dr. Faya Millimono, président du parti Bloc Libéral

Dr. Faya Millimono, président du parti Bloc Libéral

Me Salif Kébé, président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a procédé ce mardi, 07 janvier 2020, à la publication de la liste des partis politiques qui prendront part aux élections législatives du 16 février 2020. Sans aucune surprise, une liste de 29 partis politiques dont le RPG arc-en-ciel a été validée sans la participation des grandes formations politiques d’opposition (UFDG, UFR, PEDN, PADES et BL). Joint au téléphone par un reporter de Guineematin.com, Dr Faya Millimouno, président du Bloc Libéral, martelé qu’il n’y aura pas d’élections « qui ne soient inclusives ».

« D’abord, il faut dire que ce n’est pas la CENI, c’est maître Salif Kébé qui fait cet activisme primaire. Ce qui est décevant. Il ne lui sera pas donné l’occasion de mettre le feu à ce pays. Tout ce qu’il est en train de faire maintenant est complètement en dehors du cadre légal. Il n’y aura pas d’élections qui ne soient inclusives, basées sur un fichier qui soit fiable. Ça, vous pouvez compter sur nous pour cela. Nous ne laisserons pas la démocratie guinéenne disparaître », a lancé Dr Faya Millimouno.

Par ailleurs, le président du Bloc Libéral est revenu sur la série d’actions qui seront menées par le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) pour empêcher la tenue de ces élections législatives. « Déjà dans le cadre du FNDC, nous lançons des manifestations sur l’étendue du territoire national et c’est de manière illimitée. Il faudrait que les gens comprennent que nous ne pouvons pas aller au-delà du tolérable », a-t-il martelé.

Il faut rappeler que l’opposition plurielle, essentiellement composée de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), de l’Union des Forces Républicaines (UFR), du Parti de l’Espoir pour le Développement National (PEDN), du Bloc Libéral (BL) et du Parti des Démocrates pour l’Espoir (PADES) ont boycotté le processus électoral en cours. Ils dénoncent de nombreuses irrégularités constatées dans l’enrôlement des électeurs. Toutes ces grandes formations politiques d’opposition ont pris la mesure à l’unanimité d’empêcher la tenue de ces législatives annoncées pour le 16 février 2020.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tel : 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin