Des élèves du lycée Hoggo M’Boûro, dans la commune urbaine de Labé, ont organisé une manifestation spontanée dans la journée de ce mardi, 7 janvier 2020. Ils étaient sortis pour manifester leur colère contre le retard accusé dans la rénovation des bâtiments de l’école par la commune dans le cadre de l’ANAFIC (Agence Nationale pour le Financement des Collectivités).

Finalement, les grognards se sont attaqués aux installations d’Electricité de Guinée qui peine à satisfaire la demande en énergie électrique, rapporte l’un des correspondants de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Les jeunes en colère ont perturbé pour quelques temps la quiétude dans la cité en s’attaquant aussi bien à leur école qu’à la Guinéenne d’Electricité de Labé.

Interrogé par notre reporter, un des manifestants qui a préféré garder l’anonymat, est revenu sur les raisons de la colère. « Nous sommes sortis pour dénoncer le non achèvement de notre bâtiment depuis plusieurs mois. Les autorités refusent d’accélérer les travaux. Nous sommes serrés dans nos classes actuellement dans lesquelles vous pouvez voir des effectifs allant parfois jusqu’à 200 élèves ou plus. En plus de cela nous dénonçons le manque de courant électrique à Labé depuis plus de deux semaines. Une situation qui nous empêche même de réviser à la maison. Parmi les manifestants, certains dénonçaient les violences dont certains ressortissants de la Moyenne Guinée ont été victimes ce lundi 6 janvier 2020 à Kankan. Pratiquement, voilà entre-autres raisons qui ont motivé cette manifestation », a laissé entendre notre interlocuteur.

Il faut préciser que dans leur passage, les jeunes surexcités ont cassé les vitres de la salle informatique du lycée Hoggo M’boûro et une partie des locaux de la direction de L’EDG de Labé.

Il a fallu l’intervention des forces de l’ordre pour rétablir l’ordre dans la cité. Pour le moment, c’est seul le maire de la commune urbaine qui s’est prononcé sur ces incidents qu’il a condamnés fermement.

Depuis Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin