Maurice Onivogui, substitut du Procureur de Kankan

Les réactions continuent de se faire entendre suite aux violences enregistrées le lundi, 06 janvier 2020, à Kankan. Un groupe de citoyens a vandalisé et pillé le siège local de l’UFDG et plusieurs boutiques appartenant à des militants supposés du principal parti d’opposition du pays. Le parquet de la ville a réagi ce mardi, 07 janvier, à travers une déclaration rendue publique par Maurice Onivogui, substitut du procureur de la République près le TPI de Kankan.

Il condamne ces actes et promet de traduire toutes les personnes impliquées dans cette situation devant la justice. Guineematin.com vous propose ci-dessous l’intégralité de la déclaration.

Dans la journée du lundi, 06 janvier 2020, nous avons été informés, avec regret, que des individus malintentionnés se sont attaqués aux magasins et certains domiciles de citoyens résidant dans la ville de Kankan, précisément dans le quartier Missiran, dans la commune urbaine de Kankan ; pillant et emportant plusieurs biens et des numéraires. Ces actes de vandalisme, une première à Kankan, ne peuvent rester impunis. C’est pourquoi, le parquet, sans désemparer, a instruit les services de police judiciaire, notamment le commissariat central et la brigade de recherche à l’effet de procéder immédiatement aux enquêtes pour les faits de pillage, vol, destruction d’édifices privés et complicité.

Ces infractions sont prévues et punies par les dispositions des articles 19, 20, 514, 376 et 523 du code pénal, en vue d’interpeller toutes personnes liées à ces actes comme auteurs, coauteurs ou complices, afin de les traduire devant la justice pour répondre de leurs actes. Nous tenons à rassurer la population de Kankan que la justice prendra toutes ses responsabilités pour faire son travail et ne fléchira devant quelques obstacles que ça soit. Vous serez régulièrement informés de l’évolution de l’enquête.

Décryptée par Abdoulaye N’koya Sylla pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin