image d’archive

Déjà confrontés à des délestages électriques de plus en plus récurrents, les habitants de Conakry et des grandes villes de la Guinée risquent de voir la situation se compliquer davantage dans les prochains jours. Et pour cause, les travailleurs d’EDG, la société en charge de la fourniture du courant électrique, décident d’aller en grève à partir du 15 janvier 2020.

L’annonce a été faite au cours d’une assemblée générale convoquée par le collège syndical de l’Electricité De Guinée ce mercredi, 08 janvier, à Conakry, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Cette rencontre fait suite au préavis de grève que le collège syndical d’EDG a adressé, le 03 décembre dernier, au ministre de l’Energie et à celui de l’Economie et des Finances. N’ayant pas eu de suite favorable à ce courrier, le syndicat a décidé de déclencher une grève générale et illimitée à partir du 15 janvier 2020.

« Nous irons en grève à partir du janvier prochain. L’avis de grève sera déposé dans les heures qui suivent auprès des autorités concernées », a annoncé Ahmed Cissoko, secrétaire général du collège syndical d’EDG, ajoutant que cette décision a été prise parce que « le préalable qu’on avait demandé n’a pas été satisfait. C’est-à-dire l’arrêt du processus de recrutement d’un nouveau directeur général d’EDG avant qu’on ne commence les négociations ».

Les travailleurs d’EDG s’opposent au recrutement d’un nouveau directeur général parce que l’appel d’offres ne concernerait que des personnes extérieures à la société. Ils réclament aussi un état des lieux de la gestion de la société française Veolia, situé actuellement dans les locaux de la société ; la présence d’un représentant du personnel du conseil d’administration ; la formation du personnel…

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628 12 43 62

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin