La mairie de N’zérékoré annule la marche projetée par l’antenne locale du Front National de défense de la Constitution (FNDC) pour le lundi, 13 janvier 2020. La nouvelle est tombée dans l’après-midi de ce mercredi, 08 janvier, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

La mairie de N’zérékoré n’autorise pas la marche du FNDC locale qui voulait dénoncer la volonté du président Alpha Condé de s’accrocher au pouvoir. La lettre d’information adressée à la municipalité le 03 janvier 2020, relative à une marche pacifique, n’a pas reçu l’aval des autorités communales. Les protestataires comptaient marcher sur l’itinéraire : rond-point Gouvernorat – carrefour 1er arrondissement —carrefour grande mosquée de Kpoyéba – rond-point BICIGUI-place des martyrs de 08 H 30 mn à 15 H.

Selon le maire de la commune urbaine de N’zérékoré, Moriba Albert Délamou, « beaucoup de marches pacifiques de chez nous dégénèrent en provoquant des violences avec beaucoup de victimes ainsi que des conflits ethniques. L’année 2020 est une année d’espoir pour nos jeunes qui sont à la recherche de l’emploi, car bientôt les minerais de Simandou, Nimba et Zogota seront exploités. S’il y a la paix, c’est pour le bonheur de nos populations. Pour ces raisons et pour préserver la paix à N’Zérékoré, je vous invite à surseoir à la marche que vous avez projetée dans l’intérêt réciproque de nos différentes compositions politiques et celui de nos populations en particulier », a indiqué le maire dans sa lettre réponse.

Mais, les responsables de l’antenne régionale du FNDC ne l’entendent pas de cette oreille et promettent de marcher le 13 janvier dans la commune urbaine.

A suivre !

De N’zérékoré, Foromo Gbouo LAMAH pour Guineematin.com

Tél :+224620166816/666890877

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin