Madame Yama M’Böh, la maman de notre collègue Oumar M’Böh, du réseau des journalistes parlementaires de Guinée et travaillant au compte de la radio de l’Assemblée nationale, a rejoint sa dernière demeure hier, vendredi 10 janvier 2020, à Dinguiraye, accompagnée d’une grande foule de parents, amis et proches.

Âgée de 57 ans, Madame Yama M’Böh a subi une crise de diabète dans son village, à Dinguiraye. Elle est malheureusement décédée au moment où on la transportait à Conakry pour des soins, le 7 janvier 2020. Reçu à la morgue de Donka, le corps a été finalement transporté à Dinguiraye pour son inhumation, en présence de nombreux parents et amis, venus de Conakry, Kissidougou, Kankan, Mali-Bamako, Siguiri, Gagnakaly, Léro et d’ailleurs.

Elhadj Mamadou M’Böh

Très affligé par ce décès, son époux, Elhadj Mamadou M’Böh, a livré à la foule un message des plus pathétiques. « Yama est une épouse exemplaire. Elle m’a toujours obéi et respecté. Notre mariage est parti de la volonté de nos parents. Nos deux pères sont des compères. Ils ont décidé de nous unir, alors que j’étais à Bamako et Yama était encore très jeune. Entre-temps, ils sont décédés, laissant derrière eux leur jeune sœur, Fatoumata Tabara. Au moment du mariage, Yama a eu plusieurs prétendants, certains sont venus déclarer 7 bœufs, d’autres 100 grammes d’or, etc. Mais, sa tante a décidé de rester fidèle à la volonté de ses deux frères, à moins que moi, je ne change d’avis, disait-elle. Je reviens de Bamako, je trouve cette situation et je décide de respecter la volonté de mes parents. Tellement qu’elle est exemplaire au foyer, j’ai décidé de ne pas prendre une seconde épouse. Elle s’occupait de toute la famille avec beaucoup de volonté. Je pardonne tout ce que ma femme m’a fait parce qu’il faut le dire ainsi et je prie Dieu de l’accueillir au PARADIS, amine ! ».

De son côté, le Président de la coordination Haali Poular de Dinguiraye et doyen de la mosquée Zawiya, Elhadj Abdoulaye Diallo, a expliqué les valeurs humaines de la défunte.

Elhadj Abdoulaye Diallo, président de la coordination Haali Poular de Dinguiraye et doyen de la mosquée Zawiya

« Yama, comme l’a dit son époux, était profondément humaine et pieuse. Elle était d’accord avec tout le monde. Les voisins étaient contents d’elle et les parents de sa belle-famille également. Personne ne se plaignait de Yama. C’est une grande perte pour la famille et pour la communauté », a dit le doyen des sages qui a également prié pour le repos de l’âme de la défunte.

Pour sa part, Elhadj Daouda Gack, cousin de Mme M’Böh, a déploré la perte d’une confidente éclairée et disponible.

Elhadj Daouda Gack

« Yama et moi, sommes des cousins. Dans la tradition, on désigne toujours une femme dans la famille comme marraine pour intervenir en famille en cas de problèmes. Elle a été désignée la marraine de ma famille. Elle arrangeait tous les problèmes qui se posaient chez moi. Elle avait le temps et l’énergie. Elle ne se fatiguait pas et était généreuse en plus. Cette perte est immense pour notre famille et moi personnellement, c’est comme une catastrophe. Je prie le Tout Puissant Allah de lui réserver le Paradis comme demeure ».

Déterminée à rendre un hommage appuyé à la défunte, la famille a annoncé l’organisation de la cérémonie de sacrifice à BAGUI, un district relevant de la commune rurale de Gagnakaly.

Au milieu de ses frères et sœurs, réprimant de temps en temps, une larme, Oumar M’Bôh, désormais orphelin de mère, continue de recevoir des appels téléphoniques, lire des messages et de saluer les gens à tour de bras au domicile familial des M’Böh, qui refoule du monde depuis l’annonce du décès.

Unanimement, parents, amis et connaissances de la famille M’Böh, continuent de vanter les mérites de Mme Yama M’Böh, et formuler les prières et bénédictions pour le repos de son âme.

Désormais, cette mère de famille- qui laisse derrière elle quatre garçons et deux filles- repose à jamais au cimetière de Tintikollè, au quartier Manden, dans la commune urbaine de Dinguiraye.

Paix à l’âme de la regrettée Yama M’Böh, mère de notre collègue Oumar M’Böh, amine !

Depuis Dinguiraye, Abdallah BALDE pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin