Kaly Bah, vice-président du parti UFC

L’Union des Forces du Changement (UFC) demande aux membres du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) de venir à la table des négociations pour trouver une issue heureuse à la crise que traverse notre pays en ce moment. L’annonce en a été faite ce samedi, 11 janvier 2020, à l’occasion de l’assemblée hebdomadaire du parti, dirigée par le vice-président Kaly Bah en présence de plusieurs militants. Le président de la séance en a profité pour dire à ses militants qu’Aboubacar Sylla, leader du parti, va succéder à Alpha Condé en 2020, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Dans son intervention, Kaly Bah a appelé les membres du FNDC à respecter la Constitution dans leurs démarches et à privilégier le dialogue dans le règlement des différends. « Je voudrais rappeler au Front National pour la Défense de la Constitution que l’article 10 de la constitution de 2010 est consacré exclusivement aux cortèges et aux manifestations. Mais, il y a des procédures et des méthodes à respecter. Lorsqu’on veut manifester, on envoi une demande et on attend la réponse. Il faut suivre la procédure normale. L’Etat est structuré, il y a des méthodes et des procédures qu’il faut accepter de se soumettre. Donc, nous leur demandons de revenir à la table de négociation, au dialogue, pour trouver les solutions ».

Par ailleurs, Kaly Bah a invité les partis politiques de l’opposition à éviter la violence dans leurs revendications. « Nous n’avons pas créé un parti politique pour semer la zizanie, la violence en Guinée. Nous repoussons la violence, quelle qu’elle soit. Nous ne voulons pas la violence dans notre pays. Nous ne voulons que la paix, rien que la paix, car rien ne peut se construire dans la violence » a-t-il laissé entendre.

Parlant des préparatifs pour les élections législatives du 16 février 2020, le vice président de l’UFC a fait savoir que sa formation politique sera en campagne à partir de la semaine prochaine. « Aller en campagne suppose avoir la logistique, préparer les gens, établir un plan d’action et engagé les militants. C’est ce que nous sommes en train de faire. Ne vous pressez pas. Dès la semaine prochaine, les militants et militantes ainsi que les sympathisants iront en campagne parce que nous sommes prêts non seulement à aller aux législatives, mais aussi à l présidentielle de 2020 », a-t-il dit.

Pour finir, Kaly Bah a promis qu’Aboubacar Sylla va succéder à Alpha Condé à la tête de la Guinée. « Notez bien et garder. Ceux qui ont choisi le parti UFC, ils ont fait le bon choix. Parce qu’après le président Alpha Condé, c’est Aboubacar Sylla qui sera le président de la République de Guinée en 2020. Nous avons créé un parti pour ça et non pour croiser les bras et accompagner quelqu’un », a-t-il lancé sous un tonnerre d’applaudissement des militants.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel: 620 589 527/654 416 922

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin