A l’image de nombreuses localités de la Guinée, la ville de Mamou a été paralysée ce lundi, 13 janvier 2020, suite à l’appel du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC). La route Commerciale et la route du Niger sont moins denses que d’habitude. Les boutiques et magasins sont fermés alors que des accrochages ont été signalés dans certains quartiers, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Le FNDC est passé à la vitesse supérieure ce lundi en entamant une nouvelle stratégie destinée à barrer la route au 3ème mandat pour le président Alpha Condé. Après la marche de l’Ultimatum de la semaine dernière, la structure a opté pour la « résistance active et citoyenne » qui semble avoir porté fruit.

En effet, cette stratégie a contribué à paralyser plusieurs villes de la Guinée ce lundi. C’est le cas de la ville carrefour, Mamou, où boutiques et magasins sont restés fermés. Toutefois, certains étalagistes et quelques marchands sont visibles devant la boucherie centrale de Mamou.

La circulation est moins dense que d’habitude, avec peu de taxi-motards dans la circulation. Certains citoyens vaquent à leurs occupations, pendant que d’autres sont assis devant leurs boutiques et magasins.

Des accrochages ont été signalés dans certains quartiers réputés chauds entre les forces de l’ordre et les militants du FNDC. Des pneus ont été brûlés et de l’huile de moteur déversé sur la chaussée dans le quartier Télico, juste avant l’université.

Nous y reviendrons !

De Mamou, Boubacar Ramadan Barry pour Guineematin.com

Tel:625698919/657343939

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin