L’appel lancé par le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) à manifester contre le 3ème mandat pour Alpha Condé a créé une paralysie dans la capitale guinéenne. Tôt ce lundi matin, 13 janvier 2020, des affrontements ont eu lieu entre jeunes et forces de l’ordre au quartier Manguéboungni et le rond-point T8, dans la commune de Ratoma, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Entre le rond-point Sonfonia T7 et la T8, il n’y a pas de circulation ce lundi matin. Les boutiques et magasins sont fermés. Aucun élève n’est visible sur la route de l’école. Les jeunes sont repoussés par les forces de l’ordre dans les quartiers.

Sur le terrain, les citoyens sont très méfiants et la psychose s’est emparée des esprits.

Selon des informations recueillies sur place, les accrochages ont duré une demi-heure avant que les renforts n’arrivent pour disperser la foule à l’aide du gaz lacrymogène. Des traces de barricades et de brûlure de pneus sont visibles sur la route.

Présents presque partout, les agents de maintien d’ordre roulent à bord de leurs pick-up, démantèlent les barrages les uns après les autres. Ils éteignent le feu et rouvrent la circulation.

À suivre !

Depuis Sonfonia, Mohamed Doré pour Guineematin.com

Tel: 00224 622 07 93 59

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin