Suite à l’appel du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), les citoyens de Télimélé ont pris d’assaut les principales artères de la ville ce lundi, 13 janvier 2020, pour exiger au président Alpha Condé de renoncer à son projet de changement de la constitution, synonyme d’un 3ème mandat. La journée a été largement suivie avec des pneus brûlés au marché central et de nombreuses barricades érigées par les jeunes, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

C’est un scénario inhabituel qui s’est déroulé ce lundi 13 janvier 2020, dans la ville de Télimélé. Des jeunes gens ont brûlé des pneus au marché central en y érigeant des barricades. Les Magasins et boutiques sont fermés.

Boubacar Bah, coordinateur du FNDC à Télimélé

Sur les motifs de cette forte mobilisation, le coordinateur préfectoral du FNDC, Boubacar Bah, a apporté des précisions. « Nous manifestons ce lundi pour prouver à la face du monde que nous sommes opposés à toute idée de tripatouillage de la constitution. Nous sommes décidés à nous battre contre cette volonté de s’éterniser au pouvoir. Il faudra marcher sur nos cadavres pour réussir un tel pari. Nous ne reculerons jamais face à cette dérive qui compromet dangereusement la démocratisation de notre pays », a lancé monsieur Bah.

Pour sa part, Mamadou Dian Diallo, membre du FNDC, a fait savoir que les manifestations vont continuer jusqu’à la victoire du FNDC. « Nous comptons utiliser tous les moyens légaux pour exiger au président de la République de renoncer à son projet, pour la paix et la quiétude sociale dans ce beau pays. Nous allons continuer les manifestations jusqu’au bout. Nous sommes engagés à user de toutes nos forces pour nous faire entendre », a martelé notre interlocuteur.

Depuis Télimélé, Ousmane Dieng pour Guineematin.com

Tél. : 622525250

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin