L’appel du FNDC à de nouvelles manifestations de « résistance citoyenne » à partir de ce lundi, 13 janvier 2020, impacte sérieusement le marché de Madina. La presque totalité des commerces situés dans le plus grand marché du pays sont fermés ce lundi, a constaté un reporter de Guineematin.com qui s’est rendu sur place.

Beaucoup de commerces sont présents sur les lieux, mais seulement quelques rares ont ouvert partiellement leurs boutiques. Tous les autres sont assis devant leurs places pour disent-ils, les « sécuriser » contre d’éventuels pillages. Certains étalagistes exposent également leurs marchandises, mais ne voient pas de clients.

Le marché d’Avaria, situé non loin de Madina, est également déserté par les nombreuses femmes qui l’inondent habituellement. Les commerces situés le long de la route du Niger sont aussi fermés, et la circulation très fluide.

Interrogés par notre reporter, certains commerçants disent avoir fermé leurs boutiques par peur d’être attaqués. Ils souhaitent que le gouvernement trouve une solution à la crise politique actuelle pour permettre aux citoyens de vivre et travailler dans la quiétude.

Partout dans cette zone, des agents des forces de l’ordre sont déployés dans tous les carrefours pour veiller au grain. Mais pour l’heure, aucun incident n’a été enregistré dans cette partie de la capitale guinéenne.

Le Front National pour la Défense de la Constitution appelle à la poursuite des manifestations de « résistance citoyenne », entamées ce lundi, 13 janvier 2020, jusqu’à ce que le président Alpha Condé renonce à son projet de nouvelle Constitution, qui lui ouvrirait la voie à un troisième mandat.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Tel : 626-66-29-27

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin