Comme annoncé dans une de nos précédentes dépêche, un jeune homme non encore identifié a été tué ce lundi, 13 janvier 2020, à Labé. Il a reçu une balle dans la tête et a succombé sur le champ, rapporte un correspondant de Guineematin.com dans la ville.

A l’image de Conakry et d’autres villes de l’intérieur du pays, Labé est le théâtre d’émeutes depuis la matinée de ce lundi. Plusieurs habitants de cette ville, d’où est originaire Cellou Dalein Diallo, le chef de file de l’opposition guinéenne, sont sortis ériger des barricades et brûler des pneus dans la rue. Ils protestent ainsi contre le projet de nouvelle Constitution que le président Alpha Condé veut faire adopter et qui lui ouvrirait la voie à un troisième mandat.

Certains manifestants, en colère, sont allés s’attaquer au tribunal de première instance de la ville, dénonçant la partialité de la justice guinéenne, accusée régulièrement d’être à la solde du pouvoir. Les forces de l’ordre sont intervenues pour les disperser. C’est là qu’un jeune homme d’une vingtaine d’année, dont l’identité n’est pas encore révélée, a reçu une balle dans la tête. Il a trouvé la mort sur le coup.

« Nous avons reçu le corps sans vie d’un jeune de moins de 20 ans, qui a été tué par balle. Il a reçu la balle au niveau de la tête, son corps se trouve actuellement à la morgue », a expliqué au micro de Guineematin.com, une source hospitalière.

La mort de ce jeune a attisé la colère de manifestants. Ces derniers ont même incendié plusieurs bureaux du tribunal de première instance de Labé. Les forces de l’ordre ont procédé à plusieurs arrestations.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin