Mamadou Aliou Laly Diallo, maire de la commune urbaine de Labé

Après deux jours très mouvementés dans la commune urbaine de Labé, soldés par des violences, des pillages et deux manifestants tués par balles, le maire de Labé monte au créneau et interpelle les autorités au plus haut niveau. Mamadou Aliou Laly Diallo s’adresse notamment au gouverneur de la région, Elhadj Madifing Diané, qui a réquisitionné l’armée pour ramener le calme dans la cité, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

L’appel à la « résistance active et citoyenne » du FNDC contre le 3ème mandat a été émaillé de violences meurtrières à Conakry et à Labé. Pour faire face aux violences, le gouverneur de Labé n’a pas trouvé mieux que de réquisitionner l’armée.

S’exprimant sur ces récentes violences, qui ont conduit à des dégâts matériels importants et à la mort par balles de deux jeunes gens à Labé, le maire Mamadou Aliou Laly Diallo se dit très indigné. « Ce qui se passe dans la commune urbaine de Labé, c’est vraiment regrettable. Si on arrive jusqu’à enregistrer des morts d’hommes, c’est le comble. Parce que nous savons que les citoyens ont des droits et devoirs. Comme je suis le maire de la commune urbaine, je souhaiterais être consulté par rapport à la prise de certaines décisions. Mais fort malheureusement, tel n’a pas été le cas. J’ai vu comme ça seulement l’armée dans les rues. Et je n’ai reçu aucune demande de manifestation aussi. C’est pourquoi, je demande aux autorités qui ont réquisitionnés l’armée (le gouverneur, ndlr) de leur dire que leur mission, c’est de protéger les citoyens et leur biens et non de les tuer. Moi le maire, je souhaite qu’il n’y ait plus mort d’hommes à Labé », a lancé le maire, avant de demander aux manifestants d’être pacifiques, de préserver les acquis et d’éviter de s’en prendre aux symboles de l’État.

Depuis Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin