La « résistance active et citoyenne » appelée par le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) pour barrer le 3ème mandat d’Alpha Condé a créé d’énormes perturbations en Guinée, avec des violences meurtrières. Après la journée mouvementée du lundi, le calme semble revenir lentement dans certaines parties de Conakry. C’est le cas des tronçons Cosa-Enco 5 et Cosa-Petit Simbaya-Nongo, dans la commue de Ratoma, où la circulation est timide ce mercredi, 15 janvier 2020, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Le FNDC a appelé à des manifestations continues dans tout le pays pour protester contre le projet de nouvelle constitution, destiné à donner un mandat de trop à Alpha Condé à la tête de la Guinée.

Cet appel est partiellement suivi par les citoyens des tronçons Cosa-Enco 5 et Cosa-Petit Simbaya-Nongo, axe considéré comme fief de l’opposition. Le calme revient peu à peu sur cette partie de Conakry.

La circulation est normale ce mercredi matin. Les stations d’hydrocarbures sont ouvertes et les citoyens vaquent à leurs occupations. Cependant, les boutiques et magasins restent toujours fermés.

Les pick-up de la police et de la gendarmerie sont toujours postés aux différents carrefours et axes stratégiques du tronçon.

A suivre !

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin