C’est un moment historique pour la localité de Guémé. Ce secteur du district de Sokoliba, situé à 22 kilomètres de la commune urbaine de Télimélé, vient de bénéficier de sa toute première école. Une école primaire dont la réalisation a été financée par l’ANAFIC et qui a été remise officiellement aux habitants de la localité ce jeudi, 16 janvier 2020, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Mamadou Aliou Camara, agent de développement local et chargé de coordonner les activités de l’ANAFIC

La cérémonie a réuni les autorités préfectorales, communales et éducatives de la préfecture, mais aussi les habitants de la localité bénéficiaires, massivement mobilisés. Selon Mamadou Aliou Camara, agent de développement local et chargé de coordonner les activités de l’ANAFIC dans la commune urbaine de Télimélé, « cette infrastructure comprend un bâtiment de trois salles de classe avec une direction et un magasin ; un bloc latrine de deux et de trois cabines ; un logement du directeur comprenant deux chambres et un salon, plus un magasin une toilette et un forage, pour un coût total de 518 millions 597 mille francs guinéens. A ce jour, l’infrastructure est achevée à 100% et l’entreprise a reçu 75% du montant. Force est de reconnaître que ce bijou est de qualité et c’est le premier à être achevé dans la région de Kindia (parmi ceux financés par l’ANAFIC, ndlr) ».

Mody Souleymane Barry, président du District de Sokoliba

Au nom des populations bénéficiaires, Mody Souleymane Barry, président du district de Sokoliba, relevant de la commune urbaine de Télimélé, a remercié les autorités qui ont permis la réalisation de cette école dans le secteur Guémé. « Nous sommes très heureux aujourd’hui, car Guémé a franchi une autre étape de son histoire grâce à l’implantation de cette école. Vous avez vu la cabane qui abritait plus d’une centaine d’élèves avec tous les risques que vous pouvez imaginer. Nous remercions vivement le gouvernement et le conseil communal sans lesquels nous n’aurions pu disposer de ce bijou », a-t-il dit.

Hadja Mariama Ecole Diallo, Directrice préfectorale de l’Education de Télimélé

Les autorités éducatives, par la voix de Hadja Mariama École Diallo, la directrice préfectorale de l’éducation, ont salué aussi la construction de cette école élémentaire. « Cet édifice que nous venons de recevoir aujourd’hui, vient combler un déficit dans le domaine de l’accès à l’éducation. Mes cadres et moi, continuerons d’accompagner cette école pour son bon fonctionnement. J’invite la communauté bénéficiaire de Guémé à prendre toutes les dispositions utiles pour l’entretien et la maintenance réguliers de ce bijou », a exhorté la DPE.

Younoussa Goulgoul Diallo, le maire de la commune urbaine de Télimélé

De son côté, le maire de la commune urbaine de Télimélé, Younoussa Goulgoul Diallo, a laissé entendre que « cette réalisation est le fruit des promesses que j’avais tenues à votre endroit, et compte tenu de la nécessité de doter Guémé d’une école primaire de qualité pour favoriser l’accès des enfants à l’éducation. Je vous invite à entretenir ces édifices et à tout mettre en œuvre pour que toutes les classes soient opérationnelles. Chose qui passe nécessairement par le recrutement et l’entretien des enseignants communautaires en attendant que l’État ne vienne combler le déficit. Je suis élu pour 5 ans à la tête de la commune urbaine, si vous entretenez rationnellement ces dons, ce n’est pas exclu que d’ici la fin de ma mandature vous n’ayez un poste de santé. Mais, c’est votre conduite et votre comportement qui le démontreront », a annoncé l’autorité communale.

A rappeler que dans le cadre de l’ANAFIC, la commune urbaine de Télimélé avait bénéficié de deux actions prioritaires. Il s’agit de cette école primaire de Guémé et le poste de santé du district de Niabély.

De Télimélé, Ousmane Dieng pour Guineematin.com

Tel: 622525250

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin