Comme annoncé précédemment, le procès des enseignants, membres du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG), s’est poursuivi ce vendredi 17 janvier 2020, au tribunal correctionnel de Mafanco. Le ministère Public a requis une peine de huit (8) mois de prison avec sursis contre 07 d’entre eux, et la relaxe pour 3 autres. Alors que le verdict est renvoyé au mardi prochain, les avocats sont surpris que leurs clients repartent en prison, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Les dix enseignants membres du SLECG, arrêtés et incarcérés à la maison centrale de Coronthie depuis bientôt une semaine, sont poursuivis pour menaces, injures publiques, violences et coups et blessures volontaires.

Après les réquisitions et plaidoiries de ce vendredi, le juge Mohamed Kaba a renvoyé l’affaire au mardi 21 janvier 2020 pour décision être rendue, tout en revoyant les prévenus en prison.

Surpris par cette décision, maitre Faya Gabriel Kamano, un des avocats constitué pour la défense des prévenus, n’a pas caché sa déception. « En principe, après nos plaidoiries aujourd’hui, nous nous attendions à ce que le tribunal délibère sur siège parce qu’il a résulté des débats que des infractions reprochées à nos clients ne sont pas constituées. Il a été démontré que cette affaire est la primauté de l’Injustice sur le Droit parce que nous ne pouvons pas comprendre qu’un proviseur militant déshabille un de ses enseignants devant ses élèves, qu’une plainte régulière soit portée contre ce proviseur, mais à la grande surprise, c’est des innocents qui sont venus lui demander ce qui s’est passé qui se sont retrouvés en prison, y compris cet enseignant victime. Mais, comme nous l’avons dit au procureur et au tribunal, tout soleil finit par se coucher », a-t-il fait savoir.

Le délibéré dans cette affaire est attendu pour le mardi, 21 janvier 2020. L’avocat affiche déjà un certain optimisme car, dit-il, « ce jour, nous espérons que le droit sera dit et nous allons rentrer avec nos clients qui n’ont rien fait ».

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tel : 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin