Le Premier ministre guinéen a provoqué une nouvelle polémique, en déclarant il y a quelques jours, que dans 5 ans, il n’y aura plus de « pauvreté absolue » en Guinée. La déclaration a suscité une vague de réactions sur les réseaux, beaucoup se moquant de l’expression « pauvreté absolue » employée par Ibrahima Kassory Fofana. Le chef du gouvernement guinéen est revenu donc sur le sujet au cours d’un point de presse qu’il a animé ce samedi, 18 janvier 2020, à Kankan. Il a parlé désormais d’élimination de « l’extrême pauvreté » en Guinée, expliquant la procédure que le gouvernement compte suivre pour atteindre cet objectif, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Kankan.

Ibrahima Kassory Fofana, Premier ministre

« Ceux qui croient que quand je dis qu’en 5 ans on va tuer la pauvreté, c’est de la démagogie, c’est un économiste qui vous parle. Oui, en 5 ans, je le confirme, on va tuer l’extrême pauvreté. L’extrême pauvreté c’est quoi en économie ? C’est tous ceux qui ont un revenu journalier de moins d’un dollar 25. C’est cela l’extrême pauvreté. La pauvreté, c’est 1 dollar 90 par jour. Ceux qui sont en dessous d’un dollar 25, c’est-à-dire environ mille francs guinéens par jour, ce qui correspond à 360 mille l’année, on considère qu’ils sont extrêmement pauvres.

Nous sommes 12 millions et demi ou 13 millions de guinéens. Et dans 5 ans, le programme ANIES va permettre de garantir un revenu minimum de 250 mille francs par mois à 6 millions de personnes, donc environ la moitié de la population guinéenne. Oui ou non on pourrait sortir une frange de la société de la pauvreté absolue ? C’est-à-dire de moins d’un dollar 25 par jour. C’est de cela je parle (…) Donc, ce n’est pas inventé, c’est prouvé. Le programme du Professeur Alpha Condé, 5 ans après aujourd’hui, sortira la Guinée de l’extrême pauvreté », a rassuré le Premier ministre guinéen.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin