Le fichier électoral est l’une des raisons invoquées par les principaux partis d’opposition en Guinée pour justifier leur retrait du processus d’organisation des élections législatives du 16 février 2020. Les opposants estiment que le fichier actuel est totalement corrompu et qu’il ne garantit nullement un scrutin équitable. Un argument balayé d’un revers de la main par Lansana Komara, secrétaire permanent du RPG Arc-en-ciel et ministre de l’enseignement technique, de la formation professionnelle, de l’emploi et du travail. Ce dernier dénonce plutôt « la mauvaise foi » de l’opposition. Il l’a dit à l’occasion de l’assemblée générale hebdomadaire du parti au pouvoir de ce samedi, 18 janvier 2020, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

« Le fichier guinéen est le meilleur de la sous-région. Il faut que ça soit clair. Pour constituer ce fichier, nous avons mené plusieurs dialogues, qui nous ont amenés à constituer le fichier. Pour la petite histoire, de 2002 à 2008, il y a eu une augmentation de 2 millions 323 mille 912 électeurs. Ce jour-là, unanimement, tout le monde a apprécié le fichier et ça a été suivi par la communauté internationale, notamment l’union européenne et la francophonie.

De 2008 à 2015, nous sommes passés à 6 millions 42 mille 634 électeurs. Là aussi, tout le monde a apprécié et on a dit que le fichier est bon. Vous constatez qu’à chaque fois, il y a une évolution de 2 millions. Cette fois-ci, nous sommes à 8 millions 300 électeurs. C’est la même logique qui est là. De 6 millions 42 mille 634 électeurs, on va à 8 millions 300 électeurs, soit une augmentation de 2 millions encore. Où est le problème ? Je crois qu’il n’y en a pas. C’est seulement qu’ils (les opposants, ndlr) sont de mauvaise foi, et c’est pour ternir l’image de la Guinée et du Professeur Alpha Condé », a martelé Lansana Komara.

Malgré la menace de l’opposition d’empêcher la tenue des législatives, le ministre rassure que le scrutin aura bien lieu le 16 février prochain. Et, il invite les partisans du RPG Arc-en-ciel à se mobiliser massivement pour mener la campagne électorale, ouverte officiellement le 16 janvier dernier. Une campagne qu’il souhaite apaisée et civilisée. « Très bientôt, il y aura un directoire national de campagne qui va diriger la campagne jusqu’à terme. Ce directoire national de campagne va se décentraliser dans les préfectures qu’on va appeler les directoires préfectoraux de campagne. Dans chaque directoire préfectoral de campagne, il y aura un représentant par sous-préfecture. C’est ainsi que nous allons démarrer la campagne.

Donc, chaque circonscription est responsable de sa campagne. Les candidats doivent faire partie parce que tout tourne autour d’eux, ils vont s’y mettre. Et la composition de ces directoires sera publiée dans 24 heures. Nous souhaitons une campagne apaisée et civilisée. Nous vous demandons de vous mobiliser massivement pour cette campagne pour qu’on sache vraiment que la campagne est vivante. Nous comptons largement sur vous comme d’habitude. Nous savons que le RPG Arc-en-ciel est un parti de masse, par conséquent la masse doit se mobiliser pour participer activement à cette campagne que nous allons appeler campagne de proximité », a dit ce responsable du parti au pouvoir.

« Nous comptons sur votre degré de mobilisation et de votre intervention dans tous les quartiers pour démentir les menteurs pour dire que ce n’est pas le fichier guinéen qui est malpropre mais au contraire c’est eux qui sont malpropres parce qu’ils ne veulent pas le progrès de la Guinée », a lancé le ministre de l’enseignement technique, de la formation professionnelle, de l’emploi et du travail.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tel : 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin