Le ministre de la Jeunesse et de l’Emploi Jeunes, Mouctar Diallo, a rendu une visite de courtoisie à la Coordination Nationale Haali Pular et des Fulbés de Guinée à son siège dans la journée d’hier dimanche, 19 janvier 2020. Accompagné d’une délégation des fils du Fouta, le ministre a été reçu par le président de la Coordination, Elhadj Ousmane Baldé, en présence de plusieurs autres sages de ladite coordination, rapporte Guineematin.com à travers un de ses reporters présent à la rencontre.

Mouctar Diallo, ministre de la Jeunesse et de l’Emploi Jeunes

Après les salutations d’usage ainsi que le souhait de bienvenue, Mouctar Diallo a expliqué aux sages que l’objectif de la visite était de saluer le président de la Coordination Haali Pular dans un cadre strictement social. « Il s’agit de montrer que nous sommes dans la communauté et à travers elle, nous sommes de la nation guinéenne. Donc, nous nous retournons à la case du père pour saluer et demander des conseils», a-t-il dit, avant de justifier son absence lors de la visite de la délégation gouvernementale pour des raisons de service.

Dans son message, Mouctar Diallo a voulu rassurer les uns et les autres que la préoccupation des sages du Fouta aujourd’hui demeure aussi ses préoccupations ainsi que celles de l’ensemble des membres du gouvernement. « Face aux problèmes qui se passent dans notre pays, nous échangeons entre nous membres du gouvernement, entre les différents cadres, pour essayer de résoudre les problèmes de notre pays. Peut-être que c’est les voies qui diffèrent ; mais, nous sommes à la tâche », rassure-t-il.

Elhadj Ousmane Baldé,président de la Coordination nationale Haali Pular et Fulbés de Guinée, et Mouctar Diallo, ministre de la Jeunesse

En réponse, le président de la Coordination nationale Haali Pular et Fulbés de Guinée, Elhadj Ousmane Baldé, s’est réjoui de la visite et réitéré son attachement à l’unité de tous les fils de notre pays, particulièrement les fils du Fouta. « Ce que nous avons en partage et qu’on ne peut pas partager, c’est notre pays, notre foi et notre unité. Que Dieu nous aide à nous rapprocher davantage dans la paix afin qu’on se donne les mains pour faire avancer notre pays. Notre rencontre n’est nullement politique. Elle se situe dans un cadre purement social. Donc, nous vous dirons ce qu’un père peut dire à son enfant », a expliqué le sage.

Face au ministre de la Jeunesse, Elhadj Ousmane Baldé n’a pas manqué de faire part de sa préoccupation face à la situation qui prévaut dans notre pays. « Nous sommes contents que certains parmi nous soient dans le gouvernement. C’est tout à fait normal puisque nous nous acquittons de nos devoirs, il faut qu’on récupère nos droits. Nous connaissons comment vous êtes dans le gouvernement ; mais, même si l’intéressé ne tient que la queue, il lui arrive parfois de connaître, de comprendre ou bien d’entendre ce qui se passe. Donc, puisque la rencontre est purement sociale, nous respectons votre choix d’être dans le gouvernement. Seulement, face à certaines choses, il faut se faire entendre. Ce qu’on ne peut pas saluer, c’est si vous vous insultez entre vous. Ne vous insulter pas », a-t-il conseillé.

La rencontre a pris fin par des prières et bénédictions pour le repos de l’âme des personnes disparues ainsi que pour l’unité de la nation.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin