Les travaux de la revue nationale annuelle 2019 du programme de coopération 2018-2022 entre la Guinée et l’UNICEF ont été lancés ce lundi, 20 janvier 2020. La cérémonie, initiée par le ministère de la Coopération et de l’Intégration Africaine (MCIA) en collaboration avec le Fonds des Nations Unis pour l’Enfance (UNICEF), s’est tenue dans un réceptif hôtelier de Conakry en présence de plusieurs personnalités et cadres qui interviennent dans le domaine de l’enfance, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Prévue pour deux jours, cette rencontre sera mise à profit par les participants pour se pencher sur les réalisations faites pendant ces deux dernières années par le gouvernement à travers l’appui de l’UNICEF dans le respect des droits des enfants et évoquer les perspectives pour 2020 et 2021.

Pierre Ngom, représentant-résidant de l’UNICEF en Guinée

Dans son discours, Pierre N’Gom, représentant-résidant de l’UNICEF en Guinée, a laissé entendre que cette session sera essentiellement axé sur les enfants les plus vulnérables et les plus défavorisés. « Le nouveau cycle de programme de coopération entre le gouvernement guinéen et l’UNICEF s’inscrit dans la logique du PNDES et de l’UNFPA (Fonds des Nations Unies pour la Population) en lien avec les Objectifs de Développement Durable (ODD). A cet effet, il est particulièrement axé sur les enfants les plus vulnérables et les plus défavorisés. Le programme vise entre-autres à améliorer l’accès des enfants aux services sociaux de base de qualité dans un environnement favorable et une éducation de qualité ; une protection sociale qui bénéficie d’une budgétisation sensible à l’enfant. Il est à rappeler que ce programme a été développé dans le cadre du relèvement post-Ebola avec des défis majeurs dans tous les domaines. Pour relever ces défis, des priorités programmatiques et stratégiques ont été ciblées dont l’une des principales a porté sur l’initiative des communes de convergence développée par le ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation », a-t-il indiqué.

Général Boureïma Condé, ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation

De son côté, le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation (MATD) a dit que la revue nationale annuelle du programme de coopération Guinée-UNICEF n’interpelle pas que le ministère de la coopération et de l’Action sociale. « Elle interpelle tous les guinéens que nous sommes tant la coopération Guinée-UNICEF est fructueuse sur le terrain. Aujourd’hui, la Guinée peut se vanter d’avoir l’expérience unique en son genre dans le cadre de la promotion de la communalité de la décentralisation à travers la promotion de l’enfance. La promotion de l’enfance, c’est bien l’axe 3 du Plan de Développement Economique et Social qui a établi la promotion du capital humain comme étant l’un des axes fondamentaux », a expliqué Boureyma Condé.

Dr Diéné Keïta, ministre de la Coopération et de l’Intégration Africaine

Pour sa part, Dr Djènè Keïta, ministre de la Coopération et de l’Intégration Africaine, a commencé par inviter les guinéens à cultiver la paix et l’amour entre eux en cette année électorale. « Contexte sociopolitique politique oblige, j’invite chacun et chacune de vous, à quelque niveau de responsabilité que nous avons, à cultiver l’amour de la paix dans le respect de nos différences pour notre avenir commun et celui de nos enfants. Ces enfants, thématique centrale de la présente revue et qui constitue la raison d’être de l’UNICEF dont nous passons à revue aujourd’hui le programme de coopération avec notre pays. (…) Sans présager les recommandations de la présente revue annuelle, les enseignements de certaines statistiques, tirés de la pré-revue, doivent nous interpeller quand on indique que le taux de pauvreté multidimensionnel chez les enfants de 0 à 7 ans est de l’ordre de 71% et que 80% des enfants de moyen de 5 ans souffrent d’au-moins 3 privations », a révélé la ministre.

En outre, madame la ministre de la Coopération et de l’Intégration Africaine a rappelé que le 26 novembre 2018 son département et l’UNICEF procédaient à l’ouverture de la première session consacrée à la revue nationale annuelle de coopération. Aujourd’hui, précise-t-elle, « cette réunion vise à s’assurer du respect des engagements pris par le gouvernement et l’UNICEF dans l’amélioration de la situation des enfants guinéens. Durant les deux jours de travaux consacrés à cette revue, il s’agira de faire l’état des lieux de la mise en œuvre de ce programme en lien avec le plan cadre des Nations Unies pour l’aide au développement et les priorités nationales contenues dans le Programme National de Développement Economique et Social et de s’accorder sur les ajustements nécessaires pour mieux poursuivre la réalisation pour les enfants en vue d’atteindre les objectifs de développement durable dont nous sommes tous redevables ».

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin