A l’image de plusieurs autres localités du pays, la sous-préfecture de Kollaboui, dans la préfecture de Boké, a connu une journée tendue ce mardi, 21 janvier 2020. De nombreux habitants de la commune rurale sont sortis manifester, à l’appel du FNDC, pour protester contre un éventuel troisième mandat pour le président Alpha Condé. Plusieurs d’entre eux sont allés ériger des barricades sur les rails qui traversent la localité pour empêcher le passage des trains miniers, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Boké.

Les incidents ont eu lieu dans le secteur Bokaria. Aux environs de 11 heures, un groupe de manifestants a investi le chemin de fer qui traverse cette zone minière. Ils ont placé des troncs d’arbres et brûlé des matelas usés sur les rails.

Abdourahmane Diallo

« Les manifestants sont arrivés ici en grand nombre, ils étaient munis de troncs d’arbres. Mais, nous les avons suppliés de ne pas nous créer des problèmes ici, parce que c’est nous qui avons la charge de surveiller cette partie. Finalement, ils se sont contentés d’allumer le feu sur les rails et sont partis sans rien casser ni piller », témoigne Abdourahmane Diallo, l’un des vigiles qui étaient en poste au moment des événements.

Oumar Telly Diallo

« Ils sont venus nous surprendre, ils ont allumé du feu sur les rails avec quatre matelas usés et des troncs de palmiers. C’est ainsi que nous avons appelé nos responsables, qui nous ont demandé d’attendre l’arrivée des policiers pour faire quoi que ce soit. Mais, avant l’arrivée des forces de l’ordre, mon collègue et moi avons supplié les jeunes de ne rien gâter ici. Et, ils nous ont compris finalement », ajoute Oumar Telly Diallo, l’autre vigile trouvé sur le terrain.

Il précise qu’à l’arrivée des forces de l’ordre, les manifestants avaient déjà quitté les lieux. « Lorsque les policiers sont venus, ils n’ont trouvé personne sur les lieux. Tous les manifestants étaient déjà partis. Et après leur départ, nous avons éteint le feu et dégagé les ordures qui étaient sur les rails », a indiqué ce vigile.

A noter que quelques heures seulement après ces remous sociaux, la circulation des trains a repris dans la zone.

De Kollaboui, Abdourahmane N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628-98-49-38

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin