De nombreuses villes de la Guinée connaissent aujourd’hui une paralysie des activités suite à l’appel à la « résistance citoyenne active et permanente » du Front National pour la Défense de la Constitution, nouvelle stratégie de lutte contre le 3ème mandat pour Alpha Condé. La ville de Boké n’a pas été épargnée par cette « épidémie » pour ce mardi, 21 janvier 2020, où les activités commerciales ont tourné au ralenti, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

La paralysie des activités à Boké a plus touché le commerce. Partout dans la commune urbaine, des boutiques et magasins sont restés fermés. Au marché central, la quasi-totalité des boutiques sont fermés. Même les étalagistes ont préféré s’abstenir de toute activité.

Toutefois, quelques étalagistes sont visibles au bord de la route.

Dans la commune urbaine, les cours restent perturbés dans la plupart des écoles publiques suite à l’appel à la grève générale et illimitée du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG), déclenchée le jeudi 9 janvier 2020.

Par contre, certains services publics ont fonctionné normalement. C’est le cas de l’administration, des banques et des stations services.

Depuis Boké, Abdourahmane N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tél 628-98-49-38

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin