Manifs du FNDC : notre constat au marché de Madina

Comme d’habitude, l’appel du FNDC à deux nouvelles journées de manifestations contre un éventuel troisième mandat pour le président Alpha Condé paralyse la capitale guinéenne ce mardi, 21 janvier 2020. Cette paralysie est très remarquable notamment à Madina, le plus grand marché du pays. Selon le constat d’un reporter de Guineematin.com, toutes les activités sont à l’arrêt dans ce marché.

Habituellement bondé au quotidien, le marché de Madina est presque vide ce mardi. Des grands magasins jusqu’aux petits containers, quasiment tout est fermé. Seuls quelques étalagistes ont ouvert et qui attendent désespérément des clients. Devant les boutiques fermées, plusieurs commerçants sont assis. Interrogés par notre reporter, beaucoup d’entre eux refusent de parler politique. Ils disent tout simplement avoir fermé parce que c’est un jour de manifestation et qu’ils sont là pour « sécuriser » leurs places.

Mais, Abdourahmane Bah, lui, a accepté de parler du combat mené par le FNDC contre le changement de l’actuelle Constitution. Il se dit solidaire de cette lutte, qu’il qualifie de noble. « Le combat du FNDC reste noble en ce sens que sa lutte vise à sauver notre démocratie au détriment de ce farfelu projet de nouvelle Constitution, qui permettrait au président Alpha Condé de s’octroyer un troisième mandat. C’est vrai que ces manifestations appelées par le FNDC impactent nos activités commerciales, mais nous les cautionnons avec vigueur et force », a dit le commerçant.

Ange Gabriel Haba, jeune activiste de la société civile

Ange Gabriel Haba, un jeune activiste de la société civile, observe cette situation avec amertume. Il préconise un dialogue entre le pouvoir et l’opposition pour mettre fin à la crise politique actuelle. « Ces manifestations du FNDC sont en train de prendre une proportion très inquiétante et alarmante. Moi, je pense que nous devons tout faire pour sauvegarder d’abord l’intérêt supérieur de la nation en nous dirigeant autour d’une table de négociation.

Regardez dans quel état se trouve le grand marché de Madina, où toutes les activités sont complètement à l’arrêt ! Regardez comment la circulation est fluide sur la route ! Tout cela prouve que l’heure est grave dans notre pays. Pour moi, le FNDC devait changer sa stratégie de manifestation », a laissé entendre notre interlocuteur.

Léon Kolié pour Guineematin.com

Tel. 661 74 99 64

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS