Adama Condé, 30 ans, a été tué dans une bagarre dans la nuit du mardi à ce mercredi, 22 janvier 2020, à Kintinian, dans la préfecture de Siguiri. Ce mécanicien de profession était venu séparer deux jeunes qui se battaient lorsqu’il a reçu un coup qui lui a été fatal, a appris Guineematin.com, à travers son correspondant à Siguiri.

C’est aux environs de 23 heures qu’une bagarre a éclaté, dans quartier Hérémakono, entre un membre de la brigade civile constituée pour assurer la sécurité à Kintinian centre et un « suspect » dont il était chargé de conduire au poste de police de la sous-préfecture. Réveillé par le bruit de l’altercation entre les deux jeunes, Adama Condé est sorti pour les séparer. C’est là qu’il a trouvé la mort, explique Sanassy Napoléon Camara, activiste de la société civile basé à Kintinian.

« Depuis quelques temps, il y a des brigades civiles qui sont constituées ici pour assurer la sécurité à Kintinian. Chaque nuit, les membres de ces brigades érigent des barrages dans les quartiers et procèdent à des contrôles de tous les passants. C’est ainsi que dans la nuit du mardi à ce mercredi, un jeune est venu les trouver au barrage. Il a dit qu’il s’appelle Jean Fara Dembadouno mais il n’avait aucune pièce d’identité. Les brigadiers ont décidé alors d’appliquer leur règlement, qui dit que toute personne non identifiée est considérée comme un suspect et doit donc être conduite au poste de police.

C’est ainsi qu’ils ont chargé un des leurs de conduire le suspect au poste de police. Mais en cours de route, le jeune homme s’en est pris au brigadier et une bagarre a éclaté entre les deux. Le bruit de leur bagarre a réveillé la victime, qui dormait dans sa maison. Il est sorti pour séparer les deux jeunes qui se battaient. C’est là que le nommé Jean Fara Dembadouno l’a terrassé, il est tombé et sa tête s’est cognée contre un caillou. Il a rendu l’âme sur le chemin du centre de santé », a indiqué notre interlocuteur.

Le corps du défunt a été remis à sa famille pour l’inhumation, et son présumé meurtrier, Jean Fara Dembadouno, a été interpellé par la police.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin