Depuis l’annonce du souhait du président Alpha Condé de changer la Constitution guinéenne, notre pays traverse une zone de turbulence. De nombreuses manifestations ont été réprimées, parfois dans le sang, avec de nombreuses victimes. La préfecture minière de Boké n’est pas épargnée par les soubresauts qui minent le pays. Un bus de la Société Minière de Boké (SMB) a été attaqué par des inconnus ce jeudi, 23 janvier 2020, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Thierno Amadou Barry, chauffeur du bus

Selon Thierno Amadou Barry, le chauffeur du bus, c’est très tôt ce jeudi que cette attaque a été perpétrée. « Ce jeudi matin, vers 5 heures 20′, j’ai bougé de 400 bâtiments pour aller chercher les travailleurs à Dembaya. Arrivé à la place des martyrs, j’ai trouvé une barricade. J’ai garé et j’ai vu des jeunes qui criaient. Quand ils m’ont vu, ils se sont dirigés vers moi. Quand ils sont venus, on a discuté. Un caillou, lancé par je ne sais qui, a blessé à la tête un jeune se trouvant dans le bus », a expliqué monsieur Barry.

Finalement, le chauffeur s’est vu dans l’obligation de forcer le passage pour se tirer de ce mauvais pas. « Je me suis mis à plaider les jeunes. Mais, pendant ce temps, d’autres lançaient des pierres sur le bus. J’ai regardé à travers les rétroviseurs, j’ai vu qu’ils ont mis le feu sur les roues arrières, du côté droit. C’est là que j’ai pris le courage et engagé la vitesse pour forcer la situation parce que le feu avait pris le bus », a fait savoir cet employé de la SMB.

Le pare-brise arrière et les vitres ont été complètement cassés par les inconnus, a ajouté le chauffeur.

Depuis Boké, Abdourahmane N’Diâré Diallo pour Guineematin.com

Tél : 628-98-49-38

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin