Un jeune âgé d’une vingtaine d’années, du nom d’Edouard Millimouno, a mis fin à ses jours dans la nuit du mercredi, 23 janvier 2020. Les faits se sont produits dans le district de Didi, relevant de la sous-préfecture de Kintinian, dans la préfecture de Siguiri. La victime n’a laissé aucun écrit pouvant élucider les raisons de son acte, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Edouard Millimouno, âgé de 23 ans, Agent Technique de Santé, s’est donné la mort par pendaison au centre de soins de son oncle. Les raisons qui ont poussé le jeune homme à passer à l’acte ne sont pas connues pour le moment.

Interrogé par notre reporter, Michel Millimouno, l’oncle de la victime, est revenu sur le drame. « J’ai passé la journée d’hier à Siguiri. Je suis revenu vers le soir. Quand je suis rentré, Edouard m’a souhaité la bienvenue, il a détaché mes colis sur la moto. Après, il a continué sur les soins. C’est lui qui m’avait même demandé d’aller me laver et me reposer comme je venais d’un voyage. Ce jeudi matin, l’un des patients m’a appelé au téléphone pour me dire de me rendre au centre de soins. Je lui ai dit que mon neveu y était et qu’il allait s’occuper d’eux. Comme le patient insistait, je venu pour découvrir qu’Edouard avait percé le plafond pour se pendre », a-t-il raconté.

A la question de savoir si Edouard n’avait pas de problèmes psychiques ou des antécédents, Michel Millimouno répond : « il n’avait aucun problème mental. Il travaillait avec moi au centre de soins. Nous n’avons pas discuté. Mais malheureusement, il n’a pas laissé de lettres pour donner les raisons de son suicide ».

Après le constat des autorités policières, le corps de la victime a été remis aux parents pour inhumation.

De Siguiri, Bérété Lanceï condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin