Sur les douze enseignants, membres du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG), jugés au tribunal de Mafanco, un seul a été reconnu coupable. Thierno Amadou Baldé, professeur de Maths au lycée de Bonfi, a été condamné à 3 mois assortis de sursis, sur une plainte de son proviseur. Accusé d’avoir fait déshabiller l’enseignant, le proviseur pourrait se retrouver à la barre, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Le verdict tant attendu dans ce procès est tombé dans l’après-midi de ce jeudi. Sur les douze (12) prévenus, dix (10) étaient poursuivis pour menaces, injures publiques, violences, coups et blessures volontaires. Les deux autres étaient jugés pour provocation directe à un attroupement par discours et paroles. Dans le 1er groupe, c’est seulement Thierno Amadou Baldé qui a été condamné à trois mois de prison assortis de sursis. Les autres sont renvoyés des fins de la poursuite pour délit non constitué.

Maître Salifou Béavogui, un des avocats de la défense, n’a pas caché sa joie voir de voir ses clients libérés après avoir passé plusieurs jours de détention à la maison centrale de Coronthie. « Je suis animé par un sentiment de joie et de justice. La justice a triomphé. Je remercie le juge pour son courage parce qu’il faut le reconnaître, ce ne sont pas tous les juges qui peuvent avoir le courage de libérer des innocents. Mais, le juge Mohamed Kaba de Mafanco, qui a jugé cette affaire, a été à la hauteur, il a été très juste, il a apprécié les faits et refusé de condamner les innocents. A travers lui, je remercie tous les magistrats qui font leur travail », s’est réjoui l’avocat.

En outre, Me Salifou Béavogui compte interjeter appel de la condamnation de Thierno Amadou Baldé qui a pris trois mois de prison assortis de sursis. Il a également annoncé la poursuite de leur plainte contre Alhassane Bérété, le proviseur du lycée Bonfi, accusé d’avoir déshabillé l’enseignant. « Le samedi, 11 janvier 2020, dix enseignants ont été arbitrairement arrêtés pour rien sur instigation du proviseur du lycée de Bonfi. Ils ont été mis en prison. On a cherché à leur coller toutes sortes d’infractions, mais aujourd’hui ils ont été libérés. Rien n’a été retenu contre eux, ils ont été relâchés purement et simplement des fins de la poursuite. Il y a Thierno Amadou Baldé, le professeur de Mathématiques, qui a été condamné à trois mois. Je relèverai appel. Nous allons aussi poursuivre notre plainte contre le proviseur. Lui aussi, sera jugé ici et condamné s’il plait à Dieu », a-t-il annoncé.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tel : 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin