Le verdict tant attendu dans le procès des enseignants grévistes, membres du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) est tombé ce jeudi, 23 janvier 2020, au tribunal correctionnel de Mafanco. Sur les douze enseignants poursuivis, onze ont été jugés non coupables des faits mis à leur charge. Thierno Amadou Baldé, qui dit avoir été déshabillé devant les élèves par le proviseur de Bonfi, a été condamné à 3 mois de prison assortis de suris, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Deux groupes d’enseignants, membres du SLECG et en grève depuis le 09 janvier dernier, étaient jugés à Mafanco.

Le premier groupe est composé de dix (10) personnes, toutes poursuivies pour menaces, injures publiques, violences et coups et blessures volontaires. Un seul a été reconnu coupable, en l’occurrence Thierno Amadou Baldé, et condamné à 3 mois assortis de sursis pour des faits de coups et blessures volontaires. C’est son arrestation au lycée de Bonfi, dans la commune de Matam, qui a déclenché les poursuites judiciaires. Il accuse le proviseur de Bonfi, Alhassane Bérété, de l’avoir fait déshabiller devant les élèves. Ce dernier a nié ces accusations, arguant avoir été victime de coups et blessures de la part de l’enseignant avant de porter.

Maître Mohamed Traoré, avocat

Les huit autres enseignants, délégués par le SLECG pour s’informer si leur collègue a été déshabillé ou pas, ont été déclarés non coupables des faits de menaces, injures publiques, violences et coups et blessures volontaires.

Le second dossier concerne Amara Mansa Doumbouya, membre de la cellule de communication du SLECG, et Abdoulaye Portos Diallo, 1er secrétaire adjoint du SLECG. « Kidnappés » par des agents, les deux hommes étaient poursuivis provocation directe à un attroupement par discours et par parole.

Pour ce second dossier, le juge a suivi les réquisitions du procureur en relaxant purement et simplement les deux responsables du SLECG.

Alpha Kanso avec Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin