Comme annoncé précédemment sur Guineematin.com, un jeune homme du nom de Seydouba Damba, domicilié à Sanoyah km 36, a été par des inconnus qui ont emporté sa moto. Les faits se sont produits dans la nuit du jeudi 23 au vendredi 24 janvier 2020, à Sanoyah textile, près du pont de Kassonyah, relevant de la préfecture de Coyah.

Seydouba Damba, jeune célibataire âgé de 28 ans, était jusque là opérateur technique au sein d’une société américaine dénommé BEVERAGES, sise à Kagbélen.

Mohamed Cissé, l’oncle maternel de la victime et propriété de la moto emportée, interrogé par notre reporter, a expliqué que c’est à 22 heures qu’ils se sont séparés. « Hier, je rentrais du travail vers les 22 heures lorsque je suis passé les voir à la maison, là où on se retrouve souvent après le travail pour faire du thé. Je lui ai demandé pourquoi vous êtes assis vous ne faites pas du thé, Il m’a répondu qu’il n’y a pas de sucre. Après, il m’a dit c’est le thé qui manque. Je lui ai tendu un billet de cinq mille GNF pour aller acheter le thé, entre temps je cherchais à rentrer me changer et faire rentrer ma moto. Il m’a dit oncle, passe moi ta moto je vais aller sur ça rapidement. C’est après son départ que les amis avec qui il était assis m’ont dit qu’il avait un programme et qu’il a profité de moi. C’est comme ça je l’ai attendu jusqu’à 00h passé, on ne l’a pas vu. On l’a appelé, il ne répondait pas. Après quoi, moi j’ai quitté la base pour aller me coucher en espérant qu’il est rentré chez lui et qu’il va m’envoyer ma moto au petit matin. C’est ce matin qu’on nous a appelés, pour nous dire qu’il a fait un accident et qu’il se trouve actuellement dans une clinique. Très malheureusement on a trouvé qu’il s’agit d’un assassinat et qu’il en est mort ».

Pour sa part, Koutoubou Camara, chef du quartier Sanoyah textile, a dit que c’est la première fois qu’un acte pareil se produit sur les lieux. « C’est à 6 h du matin que j’ai été appelé par mon chef hiérarchique, monsieur Touré, me disant qu’ils ont découvert un corps dans ma circonscription en allant à Kassonyah. C’est ainsi que je me suis déplacé pour constater les faits. Arrivé sur les lieux, j’ai trouvé effectivement un corps sans vie, couché à même le sol. Après les investigations des gens de la police et de la gendarmerie, on a trouvé qu’il a été poignardé avant de prendre la moto de marque TVS C’est la première fois qu’un tel cas se produit ici. Néanmoins, j’en appelle à l’autorité compétente, de nous aider à installer une brigade ici. Parce que ce pont est un lieu obscur et dangereux à la fois », a-t-il indiqué.

Le corps de la victime a été remis aux parents par les forces de l’ordre pour des fins d’inhumation.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Tel: 626-66-29-27

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin