L’Union pour le Progrès et le Renouveau (UPR) a lancé officiellement sa campagne pour les élections législatives du 16 février 2020. La cérémonie a eu lieu le samedi, 25 janvier 2020, au siège national du parti, à Conakry. Elle a connu une forte mobilisation des militants de la formation politique, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

L’événement a commencé par la présentation des candidats de l’UPR au scrutin uninominal. Il s’agit d’Elhadj Mamadou Kassé THIAM à Dixinn, Thierno Ousmane DIALLO, (actuel ministre d’Etat chargé du Tourisme, de l’Hôtellerie et de l’Artisanat) à Ratoma, Abdoulaye TRAORE à Dalaba, Alpha Souleymane DIALLO à Pita, Mamadou Saliou DIALLO à Labé, Alpha Oumar Bantaya BAH à Télimélé, Thierno Souleymane DIALLO à Léléouma, Mamadou Cellou SOUARE à Mali et Mamadou Aliou Sy SAVANE à Koubia. Des choix salués par acclamation par les militants du parti.

Après cette présentation, les responsables de la formation se sont relayés à la tribune pour expliquer à leurs militants comment voter. De son côté, Elhadj Bah Ousmane, le président de l’UPR, s’est félicité de la forte mobilisation de ses partisans à cette cérémonie. Il a remercié tous les responsables des différentes instances du parti et les militants à la base pour leur constance et leur fidélité.

« N’eut été vos convictions, votre dévouement et votre détermination, il me semble que nous ne serions pas ici aujourd’hui. Mais grâce à vous, nous pouvons aller à des compétitions. Autrement dit, nous allons aux élections législatives pour briguer des suffrages.

Dresser une liste nationale de 76 candidats, n’est pas une chose aisée. En dressant une telle liste, cela laisse toujours des séquelles, des mécontents. Mais hélas ! C’est un passage obligé pour avoir le nombre indiqué. Il y a plusieurs critères en jeu dont l’engagement et la constance », a-t-il déclaré.

Ce ministre conseiller du président de la République a ensuite demandé à tout le monde de se lever et d’aller partout à travers le pays pour battre campagne afin de permettre à l’UPR d’engranger le maximum de voix lors des élections législatives. « Nous demandons aux populations de voter massivement pour les candidats de l’UPR. Et nous serons heureux d’être là, sous ce hangar, pour fêter la réussite de nos candidats », a-t-il dit.

Par ailleurs, le leader de l’UPR a évoqué la situation sociopolitique actuelle du pays, marquée par une crise politique très tendue. Cette crise, née de la volonté du président Alpha Condé de changer l’actuelle Constitution ; ce qui lui ouvrirait la voie à un troisième mandant, a fait de nombreux morts, des blessés et des dégâts matériels importants. Connu pour son caractère non violent, Elhadj Bah Ousmane a déploré et condamné cette situation.

« Nous allons à ces élections législatives du 16 février dans un contexte où notre pays est à la croisée des chemins. Ce scrutin se tient dans un environnement de crise avec un fond de violences meurtrières, de destruction d’édifices publics et privés. De guinéennes et de guinéens tombent, certains sont blessés et d’autres perdent leurs biens. Notre Etat est aussi atteint dans le cadre de ses attributs, nos populations souffrent et sont éprouvées de toutes les manifestations.

A la suite de ce constat, en votre nom et dans le cadre de notre adresse officielle, nous avons demandé au gouvernement de prendre toutes les dispositions utiles pour diligenter des enquêtes afin que la vérité surgisse et que justice soit faite. Mais, il n’y a pas que le gouvernement qui soit concerné, il y a aussi les acteurs des mouvances politiques et sociales qui ont une part de responsabilité. A eux également, nous avons lancé un appel pressant pour qu’ils s’inscrivent et définitivement dans le cadre d’une démarche républicaine afin qu’ils contribuent au rétablissement de la paix et de la stabilité dans notre pays ».

Abdallah BALDE pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin