Amadou Sadio Diallo, étudiant

Une équipe d’agents en uniforme a effectué tôt ce lundi, 27 janvier 2020, une descente musclée à Koloma2, dans la commune de Ratoma. Accompagnés d’un indicateur, ces agents ont envahi la concession de monsieur Mamadou Bah où ils ont interpellé un jeune étudiant qui était sorti faire ses ablutions pour la prière de l’aube. Sans donner d’explications, les agents ont emmené Amadou Sadio Diallo pour une destination inconnue. Et, pour ses proches qui sont encore sans nouvelle, cette arrestation (qui s’est déroulée comme dans un film d’action) est simplement un « kidnapping ».

Selon les informations recueillies sur place par un reporter de Guineematin.com, c’est entre 5 heures et 6 heures du matin que des agents en uniforme, à bord de deux pick-up, ont escaladé la cour de monsieur Mamadou Bah, où ils se seraient mis à taper aux portes des maisons qui composent cette vaste concession qui se trouve à Koloma2. Ils étaient à la recherche d’un certain Idrissa Diallo ; mais, au lieu d’arrêter ce dernier, c’est Amadou Sadio Diallo (un étudiant en mine et géologie) qu’ils ont interpellé.

Mamadou Bah, concessionnaire à Koloma 2

« On a été victime d’une attaque perpétrée par des agents armés, qui portaient les tenues de la police et de la gendarmerie. Ils sont venus chez nous entre 5 heures et 6 heures du matin. Ils ont escaladé les murs de la cour pour pénétrer dans la concession où ils se sont mis à taper à toutes portes des maisons en demandant les noms de Idrissa Diallo, Amadou Oury et Elhadj. Ils étaient avec un jeune qui leur indiquait quelles portes défoncer. Ils ont tapé à la porte de la maison d’à côté, personne n’a répondu. Ils ont alors défoncé la porte, ils sont entrés et ils se sont mis à fouiller toute la maison. Mais, ils n’ont rien trouvé. Entre temps, un jeune est sorti de la chambre qui est tout près de nous-là pour faire ses ablutions pour la prière de l’aube. Les agents l’ont pris et ils l’ont amené sans aucune explication. Le jeune qu’ils ont arrêté s’appelle Amadou Sadio Diallo, il est étudiant en mine et géologie. Cependant, le jeune Idrissa Diallo qu’ils cherchaient est venu les trouver ici, il les a salués et il est parti à la mosquée. Ce qui veut dire que c’est le nom qu’ils ne connaissent pas l’intéressé en personne. C’est un kidnapping qu’ils ont fait ici », a expliqué Mamadou Bah, visiblement très peiné par l’attitude des agents qui sont intervenus chez lui.

Depuis cette arrestation, c’est le black-out. Les agents n’ont donné aucune information sur les motifs de cette interpellation, encore moins une nouvelle sur le lieu où ils comptaient conduire ce jeune étudiant. Et, cela inquiète bien les proches de Sadio Diallo, ce jeune qui a été embarqué comme un trophée de chasse, pour une destination inconnue. Et, à cause de ce qu’ils qualifient « d’attaques et d’arrestations ciblées », certains habitants de Koloma2 veulent même déménager de ce quartier.

« Je demande aux autorités de traiter tout le monde au même pied d’égalité. Parce que là, on considère que ce sont des arrestations ciblées, des kidnappings. Venir demander le nom de quelqu’un que tu ne connais même pas ; et, il passe devant toi sans que tu ne saches que c’est lui, nous on peut dire que ce sont des attaques ciblées. Ils n’ont qu’à arrêter ça, les gens en ont marre, on a trop souffert par rapport à ça. Tout le monde est dans une panique totale. Les gens ont peur et certains veulent même déménager. Parce qu’ils pensent que ce quartier est ciblé et chaque jour il quelque chose ici. Même s’il n’y a pas de manifestation, les agents de sécurité viennent nous déranger. Vraiment, ils n’ont qu’à arrêter, on en a marre », a lancé Mamadou Bah.

A suivre !

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

Tel : 622 97 27 22

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin