C’est en scandant des slogans « vive l’école guinéenne » ! « A bas la confusion » ! « A bas la manipulation » !  » A bas les intérêts égoïstes » que les membres du SLECG, version Kadiatou Bah se sont installés dans la salle de réunion du ministère de la Fonction Publique.

Sur place, le reporter de Guineematin.com a signalé la présence de dame Kadiatou Bah, la secrétaire générale du SLECG dissident, ainsi que des représentants du Syndicat National de l’Education (SNE).

Du côté du gouvernement, il y a Lansana Komara (le ministre de la l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail), Mory Sangaré (ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation), Dr Alpha Amadou Bano Barry (Conseiller à la présidence chargé des questions d’Education), Dr Alia Camara (Inspecteur général du travail)…

L’autre fait nouveau est la présence dans la salle de monsieur Oumar Tounkara, ancien secrétaire général adjoint du SLECG version Aboubacar Soumah et de Mohamed Bangoura, ancien porte-parole.

Joint au téléphone par Guineematin.com, Aboubacar Soumah a fait savoir que le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée n’est pas concerné par cette rencontre… « C’est les autres qui sont là-bas, pas nous », a-t-il coupé court.

Ainsi, la rencontre en cours concerne des entités qui sont déjà d’accord et qui « négocie » autour d’une grève qu’ils dénoncent tous !

A suivre !

Alpha Assia Baldé est à Kaloum pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin