Faranah : Les élève-maîtres multiplient les protestations contre le non payement de leurs pécules

Les élèves-maitres des Ecoles Normales d’Instituteurs (ENI) de notre pays font face actuellement au non payement de leurs bourses d’entretien, autrement appelées pécules. Un vent de colère commence à souffler dans certaines villes où ces jeunes gens sont sortis exprimer leur mécontentement. Après les élèves-maitres de Kankan, c’est ceux de Faranah qui se sont encore violemment fait entendre hier, lundi 27 janvier 2020, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Dans la ville de Faranah, c’est la 2ème fois que ces élèves-maitres se sont fait entendre pour réclamer le payement de leurs bourses d’entretien. Après la manifestation du jeudi, 23 janvier 2020, ils ont remis ça hier lundi. Pour réclamer le payement de leurs bourses, les jeunes gens ont barricadé la route nationale Faranah-Mamou. Mais avant, ils avaient jeté des cailloux sur leurs enseignants et sur les tôles de leurs salles de classe.

L’inspecteur régional de l’enseignement technique et de la formation professionnelle a été mis à contribution pour tenter de faire revenir les jeunes manifestants à de meilleurs sentiments. Ce qui n’a pas pu dissuader les protestataires.

Il a fallu attendre la venue du gouverneur de la région administrative de Faranah, Sadou Kéita, avec un important contingent de sécurité, pour calmer les élèves-maîtres.

Un calme précaire régnait hier soir dans la cité de l’ENI de Faranah.

À noter que les évaluations des modules déjà achevées, qui devaient être entamées jeudi dernier, ont été empêchées.

De Faranah, Bangoura Mamadouba pour Guineematin.com

Tel : 00224 620 24 15 13/660 27 27 07

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS