Suite à l’appel à « la résistance citoyenne active » du Front National pour la Défens de la Constitution (FNDC) pour protester contre le 3ème mandat pour Alpha Condé, des jeunes de Kindia ont perturbé certaines parties de la ville ce mardi, 28 janvier 2020. Des jeunes manifestants ont barricadé la route et brûlé des pneus à la Gare, Wondima, Sambaya et Tapioka, rapporte l’un des correspondants de Guineematin.com basé dans la préfecture.

La ville de Kindia a enregistré des troubles ce mardi dans le cadre des manifestations contre le projet de 3ème mandat pour Alpha Condé. Des barricades ont été dressées dans certains quartiers comme Sambaya, la Gare, Wondyma et Tapioka.

Ibrahima Kalil Sow, membre FNDC

Dans une interview accordée à Guineematin.com, Ibrahima Kalil Sow, membre du FNDC Kindia, rencontré au carrefour Wondy où des pneus ont été brûlés, a expliqué ce qui s’est passé. « Hier nuit, nous nous sommes mobilisés pour préparer les actes de ce mardi. D’abord, la première des choses, nous barrons cette route à Alpha Condé et à son équipe pour le projet de la nouvelle constitution. Nous ne participerons pas aussi aux élections législatives. Donc, c’est pourquoi nous avons barré la route à Wondyma. On a aussi barré la route au niveau du carrefour entre 10h et 11h. Mais, les forces de l’ordre sont venues nous disperser à l’aide du gaz et lacrymogène. La même chose s’est passée à Sambaya carrefour où les gendarmes sont venus pour asperger du gaz sur les manifestants. Donc, ce n’est pas le combat seulement de Wondy, de Sambaya ou d’un citoyen, c’est un combat national. Nous invitons tous les guinéens, tous les partis politiques, de nous accompagner parce que c’est le combat de tout le monde», a expliqué Ibrahima Kalil Sow.

Mohamed M’bemba Condé pour Guineematin.com

Tél. : 628 51 88 88

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin